Background Image

Notre clin d'oeil à

Christine Colin

Image Image Image Image


Christine Colin

Les parcelles

Découvrir les oeuvres de ce clin d'oeil
Exposition du 10/12/2021au 11/06/2022
Christine Colin vit et travaille en Alsace. Elle obtiendra une Maîtrise d'Arts Plastiques après des études à l'Université Marc Bloch de Strasbourg entre 1994 et 1998.
Artiste plasticienne multidisciplinaire (dessin-gravure-peinture-création de logo), elle a travaillé durant plusieurs années sur le thème de la racine « Paysages sous-terriens », puis de la vigne. Le point de départ de son travail était de figurer l’invisible, le côté dissimulé de la vie sans lequel la part visible ne pourrait exister, la face cachée que d'aucun pense inaccessible. Elle écrit « la racine est à l’homme ce que l’esprit est au corps ». Le sujet est le végétal, mais le rapport à l’homme est omniprésent tant dans la forme que dans la symbolique.
Dans ses peintures et dessins, elle restera fidèle à ce thème en ouvrant plus tard une nouvelle perspective avec la vigne, ces petits arbres anthropomorphes qui finissent par ressembler à celui qui les taille, à moins que ce ne soit le contraire !  
Il y a dans le travail de Christine Colin un perpétuel questionnement sur le paysage suggéré tantôt par une ligne d’horizon droite et abstraite, tantôt par une tache évoquant une montagne, toujours dans une « écriture » poétique ; « Ce que nous ne voyons pas est immense » écrit-elle. Les perspectives sont au service de l’expression, avec des variations de point de vue et de point de fuite.
Comme pour bon nombre d'entre nous et pour de très nombreux artistes, les périodes successives de  confinement vont changer la donne. Christine Colin décide de vivre sa vie et de travailler en total immersion dans son . . . atelier ; ce retranchement de l'extérieur, ce rapprochement avec soi-même durera six mois dans un premier temps. La Nature, qui lui est si chère, reste au-delà de la fenêtre et des murs, se transportant maintenant dans une autre Nature, sans doute différente mais complémentaire, silencieuse mais tout aussi vivante à l'intérieur. Son travail prend une autre forme, se fait plus plastique, gravures, monotypes, mais toujours lignes, vides et pleins, traits, ombres, traces ; les sujets sont souvent extraits de sa . . poubelle et de ses étagères : cartons d'emballage mis à plat, jeu de construction, empreintes d'objets mis au rebut, tout est sujet à son imagination et sa création ! Un recyclage artistique !
Elle aime à citer quelques ami(e)s qui ont partagés des expositions avec elle : Christine Valcke, Daniel Humair, Jean-Marc Scanreigh, par exemple.
Depuis le milieu des années 90, Christine Colin a montré son travail dans de nombreuses expositions collectives ou personnelles à travers le monde, Londres, Belfast, Helsinki, Tromsoe, Genève, Tokyo, Bruxelles, Bâle, mais aussi en France (Bordeaux, Strasbourg, Paris, Colmar, etc).
Nous espérons que vous aurez plaisir, comme nous l'avons eu, de découvrir le beau travail de cet artiste !


Découvrez tous nos clins d'oeil ...