Background Image

Notre clin d'oeil à

Mesterou Maria

Image Image Image Image


Mesterou Maria

Entre silence et rêve

Découvrir les oeuvres de ce clin d'oeil
Exposition du 17/07/2018au 15/03/2019
Maria Mesterou est née en Roumanie ; diplômée de l’Institut des Arts Plastiques de Bucarest, elle commencera sa carrière d’artiste dans des expositions officielles. Faisant partie d’un groupe de jeunes artistes non-conformistes, elle peint pendant de longs séjours de « plein air » dans un village des Carpates. Ayant obtenu en 1970, avec difficulté, le droit d'aller à Paris pour une exposition personnelle, elle choisit l'exil. Elle s’installe à Paris et recevra plus tard la nationalité française.
Un atelier de la Ville de Paris lui permet de se consacrer pleinement à la peinture et à l’estampe. Dès son arrivée, elle conçoit et imprime ses œuvres en sérigraphie, les diffuse avec les Éditions La Tortue, Pierre Hautot, Art Extension, Rombaldi (Paris), ainsi qu'avec les « Éditions Galleries » de Melbourne (Australie). Maria Mesterou participera avec ces éditeurs et galeristes à quelques expositions internationales, et sera invitée aux principales biennales de l’estampe.
L'artiste obtient, dès cette époque, de nombreuses expositions personnelles dans des galeries françaises et étrangères (Paris, Grenoble, Bruxelles, Melbourne, etc). A partir de 1985, Maria Mesterou réduit son activité de graveur-sérigraphe pour se consacrer davantage encore à la peinture. Elle exposera plusieurs fois au Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, puis au Salon d’Automne dont elle devient membre sociétaire.
Maria Mesterou a réalisé plusieurs peintures murales, commandes d’État au titre du 1%, pour quelques écoles de la Région Parisienne. Plusieurs de ses oeuvres font parties des collections de l’État français, de la Ville de Paris, de la Préfecture des Hauts de Seine, de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild, de la fondation Pernot-Ricard, du Musée de Gravelines, ainsi que dans celles de fondations et collections américaines.
Médaille de Bronze du Mérite Français pour les Arts Plastiques, elle obtiendra le Prix du Salon de Vésinet en 1977. Maria Mesterou sera nvitée pendant une longue période par la Manufacture des Gobelins et le Mobilier National (Paris) pour enseigner la peinture et ses techniques dans des stages de formation.
L'univers de Maria Mesterou est fait d'objets mystérieux. L'espace qui les contient communique souvent avec l'étendue d'horizons éloignés ou du cosmos, et l'étrange charge que portent ces objets le transfigure. Tout en subtilité de tons, son art parle de silence et le rêve omniprésent ; le mystère, l'insolite, le surnaturel, l'infiniment grand y sont palpables, une représentation peut être la recherche d'une dimensions perdue.


Découvrez tous nos clins d'oeil ...