Asger Jorn - Cobra

Tafel n°9
Pic
Diese Texte sind nur auf Französisch, wir bitten um Entschuldigung.

Le Musée Asger Jorn Pour l'anniversaire d'Asger Jorn, en 1982, l'ancien Musée d'Art de Silkeborg (fondé en 1965) s'est déplacé dans un complexe de nouveaux bâtiments conçu par l'architecte Niels Frithiof Truelsen qui s'est inspiré de l'atelier parisien de Brancusi. Un agrandissement fut réalisé en 1998 et ce n'est qu'en 2010 que le musée a pris le nom de Musée Jorn - Silkeborg. Dès 1953, Jorn avait commencé à collectionner des œuvres d'art pour en faire un jour don au petit musée de Silkeborg, ville qui l'avait autrefois soutenu. L'artiste passa les dernières années de sa vie au projet d'un musée portant son nom, musée qui regrouperait nombre d'oeuvres conservées par l'artiste à cet effet et d'oeuvres de sa collection constituée au fils des ans, produits d'achats de sa part, d'échanges et de cadeaux : le Musée Asger Jorn de Silkeborg. Après sa mort, en 1973, plusieurs de ses soutiens ou amis exaucèrent son vœu de compléter encore la collection par des donations significatives. Tous les époques de création de l'artiste, comme toutes les les voies d'expression de Jorn (peinture, dessin, art graphique, sculpture, céramique, tapisserie), sont ici largement représentés, permettant de comprendre, à travers son évolution artistique personnelle, sa grande implication pour un art libre. Ses propres oeuvres côtoie des oeuvres de Jean Dubuffet, de Hans Arp, de Le Corbusier, de Pierre Alechinsky, de Karel Appel, Enrico Baj, de Corneille et de Constant, de Christian Dotremont ou de Carl-Henning Pedersen, de Hayter ou d'Egill Jacobsen, de Ejler Bille, Max Ernst et de bien d'autres encore. Le Musée possède, à ce jour, près de 12000 oeuvres de plus de 450 artistes du monde entier. En outre, le musée présente de nombreux documents historiques et d'archives ayant appartenus à l'artiste, sur la période CoBrA notamment, et de nombreux autres documents personnels (les carnets de dessins de jeunesse de l'artiste, par exemple, peuvent être feuilleter par écran interposé). Le musée propose également des films, un fond d'ouvrages et de catalogues anciens d'exposition de/sur Asger Jorn consultables sur place. Une librairie offre la possibilité d'acquérir nombre d'ouvrages concernant l'artiste ou ses amis. Le parc - qui s'incline doucement vers la rivière Gudenaen, toute proche - et une partie de façades du musée sont consacrés à la céramique (grandes oeuvres murales de Jean Dubuffet et de Pierre Alechinsky) et à la sculpture. Le musée est évidemment un lieu de recherche de premier plan sur l'artiste et un lieu vivant d'expositions temporaires. Un site internet de qualité (danois-anglais), encore en partie en construction, est à disposition (www.museumjorn.dk/).

Légende photo 1. Panneau d'entrée du musée. 2. Façades sur cours et pelouse d'entrée du Musée. Céramiques murales de Pierre Alechinsky. 3. Salle des tapisseries 1958-59. Le tapisseries de l'artiste ont été réalisées avec Pierre Wemaëre (Livre de référence : «Den lange rejse », Vaevninger af Asger Jorn og Pierre Wemaëre, Petit Palais - Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, 2000) 4. Façade sur cours et pelouse d'entrée du Musée. Céramique murale de Jean Dubuffet. Dans la pelouse, les « Pierres bleues » d'Eryk Nyholm. Jorn sera très proche de Dubuffet et deviendra membre du Collège de Pataphysique. 5. « Un pêcheur de Silkeborg », huile sur toile de 1964. 6. Une des salles peinture consacrée à l'artiste. 7. Portrait du sculpteur Marino Marini, céramique en terre de faïence d'Asger Jorn, 1953.
8. Photographie de l'artiste sur sa moto BSA en 1936.

Entdecken Sie alle unsere aufhängen