Background Image

Notre coup de coeur

ォ Araign馥 サ de Calder

Image Image Image Image

Image

Alexander Calder

ォ Araign馥 サ de Calder

Coup de coeur Juillet 2018

Tapis de laine, signature brod馥 au verso, 1953.

A travers ce joyeux tapis de Calder de 1953, j'ai souhait rendre hommage l'馘itrice Marie Cuttoli, une femme libre, extraordinairement 駭ergique, la fois discr鑼e et d騁ermin馥, et avant tout l'馗oute de la cr饌tion et de son intuition.

Fille d'un limonadier de Tulle et d'une m鑽e au foyer, elle d馗ouvre Paris en 1895, l'稟e de 16 ans, quand son p鑽e d馗ide de devenir repr駸entant de commerce. Rien ne la destine exercer une activit quelconque dans le monde de l'Art. Ni ses 騁udes (elle n'en fit pas), ni ses relations familiales ou le milieu dans lequel elle a grandi. Pourtant, tr鑚 vite, elle visite les galeries qui exposent la peinture contemporaine d'alors. A 28 ans, elle 駱ouse un monsieur dont elle divorce six ans plus tard, puis en secondes noces Paul Cuttoli, un brillant avocat, maire de Philippeville et s駭ateur en Alg駻ie. Pour elle, il fait construire un splendide palais ォ  Dar Meriem  サ qu'elle d馗ore avec got. Lors de ses s駛ours Paris, elle fr駲uente les galeries d'avant-garde, s'offre des toiles de peintres inconnus  : Braque, Picasso, Miro... Son mari la sermonne  : ォ  Tu perds ton temps avec ces barbouilleurs  !  サ  En Alg駻ie, elle s'int駻esse l'artisanat des habitants, d馗ouvre le travail des brodeuses de la M馘ina et r黐e de monter une affaire. C'est chose faite en 1922 avec l'ouverture de la maison de couture Myrbor Paris, dont elle oriente aussi l'activit vers la cr饌tion de tapis sans d馗or r饌lis駸 dans les ateliers de la M馘ina et de S騁if. Toll chez les m鑽es des ouvri鑽es, qui jugent l'absence de motifs n馭aste pour l'imagination de leurs filles  !

L'aventure Myrbor commence, et rapidement la cr饌tion de tapis d'artistes prend le pas sur la couture. Des tapis de Jean Lur軋t, Fernand L馮er, Pablo Picasso, Louis Marcoussis... qu'elle pr駸ente avec leurs tableaux. En 1932, un jeune artiste y expose pour la premi鑽e fois ses 騁ranges sculptures   mobiles : c'est Alexander Calder  ! ォ  C'est ignoble  ! Vous abrutissez la jeunesse  ! サ, 駻ucte une visiteuse. Un peu plus tard, Marie Cuttoli d馗ide aussi de relancer les ateliers d'Aubusson en plein d馗lin pour la r饌lisation de tapisseries contemporaines. A nouveau les artistes sont sollicit駸  : Jean Lur軋t au d饕ut, puis Fernand L馮er, Georges Rouault,  Pablo Picasso, Joan Miro, Henri Matisse, Louis Marcoussis, Raoul Dufy, Henri Laurens, et tant d'autres.  1936 est l'ann馥 de la cons馗ration internationale, ses 馘itions de tapis et tapisseries sont expos馥s New-York, le docteur Barnes en acquiert trois, la presse am駻icaine est dithyrambique. Philadelphie, Cleveland, San Francisco, Los Angeles, Boston, Chicago, les mus馥s am駻icains r馗lament tous l'exposition des tapis et tapisseries, les mus馥s europ馥ns ne sont pas en reste. Apr鑚 la guerre, l'稟e de 70 ans, elle s'associe avec Lucie Weill qui dirige une galerie 6 rue Bonaparte. Les deux dames se lancent l'馘ition de tapis, tiss駸 en Inde et en Afganistan tr鑚 peu d'exemplaires, auxquels Calder (avec ce tapis que nous pr駸entons), Picasso, Arp, Miro, Nicholson, Ernst... apportent leur contribution. A la fin des ann馥s 60, elle fait donation des 忖vres majeures de sa collection aux mus馥s fran軋is et s'騁eint le 23 mai 1973.


Tous nos coups de coeur