Background Image

Mi elección personal

Compression

Pic Image Image Image

Image

Compression

Mi elección personal Septembre 2015

Lo sentimos, pero esta rúbrica no está disponible en su lengua.

Infatigable arpenteur des déchetteries, César glane des objets mis au rebut, objets qui, par leur vécu, leur usure, expriment leur propre poésie. Dès 1957, il réalise une petite composition intitulée « Petit déjeuner sur l'herbe », deux boîtes de sardines écrasées présentées sur une plaque de métal, et par là entame un cheminement qui le conduira à prendre un virage radical avec les compressions… Déjà quelques-unes prélevées chez les ferrailleurs s'invitent en toute discrétion dans son atelier. Mais en 1960, l'installation d'une énorme presse américaine à Gennevilliers, capable de compresser une voiture en quelques minutes, produit chez l'artiste un véritable électrochoc. Instinctivement, il comprend qu'il peut s'approprier l'outil pour produire des oeuvres dirigées en choisissant lui-même les éléments qui les composent. Tout aussi enthousiaste, Pierre Restany le pousse à les exposer au Salon de Mai et nous livre ce témoignage :
« Le 8 mai 1960, scandale à l'inauguration du XVIème Salon de Mai. César y présente ses nouvelles sculptures : des carrosseries d'automobiles compressées en prismes d'une tonne.
Ce fut un beau scandale. Les bonzes du Salon ne pouvaient pardonner à César ce qu'ils considéraient comme un attentat délibéré contre la sculpture métallique, un crime de lèse-majesté contre l'art du soudeur perpétré par l'un des maîtres du genre. Quel « dadaïsme » de mauvais goût, dans un salon respectable, qui honorait ses grands morts de l'année : Germaine Richier, Herbin, Atlan. La réprobation fut quasi-unanime. C'est dans l'hostilité et la solitude que César assuma le geste désormais historique des compressions. Quand on connaît l'homme, son angoisse perpétuelle projetée dans un désir obsessionnel d'être compris et d'être aimé, on peut apprécier la portée réelle de la décision prise. »
L'incompréhension s'exprime avec violence, et l'artiste vacille. Mais cet événement le place immédiatement parmi les artistes d'avant-garde et en fait un des piliers du Nouveau Réalisme.