Background Image

Notre coup de coeur

Composition 75

Image Image Image Image

Image

Maria Helena Vieira Da Silva

Composition 75

Coup de coeur Juillet 2019

La gouache est le matriau de prdilection de Vieira da Silva, son moment de vrit selon Charles Estienne. L'intention, la pense pousent la fluidit de l'eau, le geste se doit vif et affirm, il ne peut y avoir de repentir. Vous savez, c'est curieux, j'ai des couleurs d't et des couleurs d'hiver. Quand il fait chaud, j'aime peindre du bleu, du vert, du blanc. Le blanc, je peux l'employer toute l'anne du reste. Et quand il fait froid, j'aime le rouge . Une uvre au fil des saisons ? Peut-tre, mais ce serait trop simple. Je suis une femme de la ville disait aussi Vieira da Silva. L'urbain habite ses compositions, Lisbonne n'est jamais loin. Lisbonne, elle y est ne, proximit du port, o les voiles, les grues et autres lments hachurent, quadrillent le ciel et l'espace. Lisbonne o les difices et les azulejos s'agrippent la pente, entre le ciel et la mer. Lisbonne, o le soleil violente les couleurs.

A Paris, dans sa jeunesse, Vieira da Silva prouve un choc devant les toiles de Pierre Bonnard, plus prcisment pour les nappes carreaux peintes par le matre de la couleur. Autant de petites cellules dpendantes du maillage qui les constitue, et indpendantes dans leur intriorit. Ds lors, dans son uvre, la grille s'impose tout naturellement la jeune artiste, l'espace y est mis au pas, pour mieux se dilater chaque troue. Dans cette gouache, l'admirable structure en camaeu de bleu, si sduisante l'oeil, n'y peut rien, la lumire s'immisce effrontment dans les petites cellules, elle vibre de ses blancs, ses verts, ses jaunes, elle gazouille, elle froufroute, elle vient chatouiller l'air. Oh, il prend le large ! Tout m'tonne, je peins mon tonnement qui est la fois merveillement, terreur, rire .


Tous nos coups de coeur