Friesz Othon Othon Friesz, repères de biographie, estampes originales Champetier
Background Image

Othon Friesz

"Sans vérité sublime de la lumière picturale, pas de plénitude de forme, pas d’accord possible, pas d’unité."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Henri (Emile Othon) Friesz est né au Havre en 1879. Il suit des cours du soir à l’Ecole des beaux-arts de sa ville dès l’âge de treize ans. Il y rencontre Raoul Dufy qui devient son ami et Georges Braque. En 1898, Othon Friesz obtient une bourse qui lui permet de faire ses études à l’Ecole des beaux-arts de Paris jusqu’en 1903 (atelier de Bonnat).
Il se lie avec Matisse, Rouault, Marquet, Vlaminck, Derain. Il peint alors des paysages dans la lignée de l’Impressionnisme, inspirés par Pissarro et Guillaumin. Il expose alors dans des expositions collectives (Salon des Indépendants, Salon d’Automne).
Sa première exposition personnelle est organisée à Paris en 1904. Othon Friesz rejoint le mouvement fauve à la fin de l’année 1905. Il simplifie et synthétise ses formes et peint des toiles aux couleurs pures et claires (ports, portraits, paysages du sud de la France). Vers 1909, Friesz vient à une « manière » plus classique qui restera la sienne jusqu’au bout de son oeuvre.
En 1912, l’artiste ouvre un atelier à Paris où il enseigne la peinture, interrompue par la guerre, cette activité reprendra en 1919. En 1913, il participe à l’Armory Show de New York.
Mobilisé en 1914, il est blessé l’année suivante et est affecté à Paris dans les services techniques de l’Aéronautique ; il sera à cette occasion à l’origine d’un musée documentaire de l’Aviation. Hors sa façon habituelle, il peint, en 1915, une série de toiles expressives inspirées par la guerre. Dans tout le courant de l’entre-deux-guerres, Friesz continuera d’explorer, dans son style classique, les thèmes qui lui sont chers : nu, paysage, figure féminine, nature morte, bouquet de fleurs, portrait.
De 1911 à 1938, Friesz voyagera successivement au Portugal, en Belgique, en Italie, aux États-Unis. En 1941, comme Derain, Othon Friesz participe au voyage des artistes français en Allemagne nazie. L’artiste réalisera des cartons pour la tapisserie et des peintures murales.
Othon Friesz est mort à Paris en 1949.

"Othon Friesz s’enrôle délibérément sous la bannière de Matisse et de Manguin. Il élargit sa manière et illumine sa toile de tons ardents. Qu’il conserve ses qualités de dessin nerveux et constructeur. Et nous nous réjouirons d’un jeune artiste qui cherche et qui se classera." – Louis Vauxcelles

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
*« L’oeuvre peint », Vol. I, R. Martin & O. Aittouares, Paris, 1995, 2000 *« C. R. », Vol. II en préparation, R. Martin & O. Aittouares Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « E.-O. Friesz », A. Salmon, Les Peintres Fr. Nouveaux n°5, Ed. N.R.F., 1920
  • « Friesz », F. Fleuret & autres, Ed. Chroniques du Jour, Paris, 1927
  • « Othon Friesz », Roger Brielle, coll. Les Artistes Nouveaux, Ed. G. Crés, 1930
  • « Othon Friesz », M. Gauthier, Ed. P. Cailler, Genève, 1957
  • « Othon Friesz », coll., cat., Ed. Musée Galliera, Paris, 1959
  • « Rétrospective O. Friesz », c« Othon Friesz », coll.,at., Musée de La Roche-sur-Yon, 1979
  • « E.-O. Friesz, rétrospective », cat., Galerie K. Granoff, Paris, 1989
  • « Braque - Friesz », coll., cat., Musée de Lodève, Ed. Mazzotta, 2005
  • « Othon Friesz », Jean-Luc Chalumeau, Ed. Cercle d'Art, 2006
  • « Othon Friesz : Le fauve baroque », David Butcher, Ed. Gallimard, 2007
A lire de l'artiste :
  • « O. Friesz, notices diverses », J. Busse, P. Cailler, Genève, 1958
Site internet :
www.artcyclopedia.com/artists/friesz

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ FAUVISME / 1902-1907 / Charles Camoin, Auguste Chabaud, etc.
+ ARMORY SHOW / 1913 / Constantin Brancusi, Charles Camoin, Marcel Duchamp, Edward Hopper, Joseph Stella, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir