Arp Jean Jean Hans Arp, Notes de biographie, Galerie Champetier
Background Image

Jean Arp

"L’art, c’est la conséquence, la somme des tensions d’une époque."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Hans Arp est né à Strasbourg en 1887. Il fait ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Weimar (1904-1906), puis à l’Académie Julian à Paris (1908). Il fait partie des fondateurs du groupe « Der Moderne Bund » en 1911. En 1912, il collabore à l’Almanach du Blaue Reiter et expose avec ce groupe. Arp, alors, exécute des collages abstraits.
En 1914, il se réfugie en France, puis en Suisse l’année suivante, parvenant à se faire exempter de son service dans l’armée allemande. Il rencontre le peintre Sophie Taeuber en 1915 (il l’épousera en 1922). Il réalise avec elle des « duo-collages » abstraits avec des papiers découpés au massicot. L’année suivante, il est cofondateur du groupe Dada de Zurich ; il participera, plus tard, au mouvement Dada de Berlin et Cologne.
En 1916, il introduit le hasard dans ses collages en retenant la position prise par les papiers qu’il fait tomber sur une feuille. A cette époque, Arp crée des reliefs avec des assemblages de planches en bois peint de couleurs vives (1916-1917). En 1920, il imagine un alphabet pour ses reliefs où les signes évoquent des formes réelles. Il invente et peint des décors de ballets.
Arp s’installe à Paris en 1925 et rejoint le mouvement surréaliste. Il réalise ses premières sculptures. Il prend la nationalité française en 1926 et sa première exposition personnelle se déroule l’année suivante. En 1928, Arp pratique l’écriture automatique et le cadavre exquis avec les surréalistes. Arp participera à « Cercle et Carré » (1929), à Abstraction-Création (1932), à Allianz (1937). Vers 1930, il introduit une variante dans ses collages avec les « papiers déchirés ».
A la déclaration de guerre, Arp francise son prénom en Jean. De 1942 à 1945, Arp se réfugie en Suisse où Sophie Taeuber-Arp décèdera tragiquement. Tout au long de sa vie, Arp s’est adonné à la poésie, parallèlement à son oeuvre plastique. Arp a également réalisé une oeuvre monumentale.
Jean Arp est mort à Bâle (Suisse) en 1966.

"Nous ne voulons pas copier la nature. Nous ne voulons pas reproduire, nous voulons produire, comme une plante qui produit un fruit, directement et non par truchement. Comme il n’y a pas la moindre trace d’abstraction dans cet art, nous le nommons : art concret." - Jean Hans Arp

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
*« Sculptures de 1957 à 1966 », F. Arp, Arthur Niggli, Teufen, 1968 Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • «Jean Arp», I. Jianou, Arted, Paris, 1973
  • «Arp, bibliographie», A. Bleikasten, 2 Vol., Grant & Cutter, Londres, 1981/83
  • «Jean Arp, rétrospective», MAM de la ville de Paris, 1986
  • «Hans Arp», S. Fauchereau, Albin Michel, 1988
  • «Jean Arp : L'invention de la forme», Collectif, Ed. 5 continets, 2004
  • «Dada», Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, 2005
  • «Art is Arp, Les ateliers de Hans-Jean Arp», I. Ewig, Ed. Musees De Strasbourg, 2009
  • «Hans Arp, La nature des choses», collectif, Ed. Feymedia, 2012
  • «Atelier Jean Arp et Sophie Taeuber», Renaud Ego, Fondation Arp, Éd. des Cendre, 2012
  • «Jean Arp sculptures», Ari Hartig, Ed. Hatje Cantz, 2012
A lire de l'artiste :
  • «Jours effeuillés», Gallimard, Paris, 1966
  • «Sable de lune: poèmes choisis», Jean Arp, Ed. Arfuyen, 2005
Site internet :
www.fondationarp.org/

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ PHOTOGRAPHIE PLASTIQUE / 1918-1939 / Robert Tatlin, Alexandre Rodchenko, etc.
+ DADAÏSME / 1916-1924 / Erwin Blumenfeld, Marcel Duchamp, Marcel Janco, Kurt Schwitters, Sophie Taueber-Arp, etc.
+ SURREALISME / 1924-1969 / Marcel Duchamp, Dora Maar, Kurt Schwitters, Taro Okamoto, Antonio Berni, etc.
+ ABSTRACTION-CREATION / 1931-1938 / Etienne Béothy, Frantisek Kupka, Piet Mondrian, Sophie Taeuber-Arp, Georges Vantongerloo, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir