En mémoire . . .
Portrait de Zao Wou Ki
"Les toiles sont les pages des journaux intimes des peintres."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Zao Wou-Ki », J. Leymarie et F. Cheng, Grand Palais, Paris, 1981
« Zao Wou-Ki », J. Leymarie, Cercle d’Art, Paris, 1986
« Zao Wou-Ki », Y. Bonnefoy & G. de Cortanze, La Différence, Paris, 1999
« Zao Wou-Ki, rétrospective », D. Abadie, Gal. du Jeu de Paume, Paris, 2003
A lire de l'artiste :
« Couleurs et mots », entretiens, Cherche-Midi, Paris, 1999
Catalogue(s) raisonné(s)
L'oeuvre gravé, 1949-1954 », N. Jacometti, Ed. Gutekunst & Klipstein, 1955
Les estampes, 1937-1974 », F. Marquet, Ed. Yves Rivière, Paris, 1975
*« Zao Wou-Ki, les peintures », J. Leymarie, Cercle d’Art, 1986
Zao Wou-Ki, The graphic work, 1937-1995 », J. Agerup, Ed. Heede et Moestrup, Copenhague,1994
Zao Wou-Ki, The Graphic work, 1995-2000 », J. Agerup, Ed. Heede et Moestrup, Copenhague, s.d. (c. 2001)

Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Zao Wou Ki

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Penalba Alicia
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Zao Wou Ki
estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés

Quelques notes de biographie . . .

Descendant d’une importante famille chinoise, Zao Wou Ki est né à Pekin en 1921. Il marque, dès l’âge de 10 ans, un intérêt certain pour la littérature et l’histoire. Précoce, c’est à cette époque qu’il commence le dessin et la peinture. Entre 1935 et 1941, il sera élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Hangzhou. Il y sera maître assistant, ses études accomplies.

En 1941, il participe à sa première exposition. Il est alors influencé par les peintres européens tels Picasso ou Matisse, tout en se sentant proche du regard porté sur la peinture par Cézanne. En 1946, il organise la première exposition de peintures modernes chinoises (Musée de Tchoung-King). Sa première exposition personnelle se tient à Shanghai en 1947.














Il vient à Paris en 1948, apprend le français, langue qu'il maîtrisera très rapidement. Dès le premier jour de son arrivée en France, il passe un après-midi entier au Louvre ! Il fréquente l'atelier d'Othon Friesz, rencontre Henri Michaux. Il voyage en Europe. En 1951, la découverte de Venise influence aussitôt son évolution de la période figurative à l'abstraction. La même année, exposant son travail de graveur en Suisse, il découvre l'oeuvre de Paul Klee, découverte qui le bouleverse. Son travail est régulièrement exposé à Paris (Galerie Pierre). Au début des années 50, des expositions sont organisées aux Etats-Unis (Chicago, New York, Washington), en Suisse (Bâle, Lausanne) et à Londres. Un grand changement intervient dans l’art du peintre-graveur à partir de l’année 1953, l’écriture de ses oeuvres devenant alors imaginaire. Son oeuvre graphique déjà importante est présentée l’année suivante au Museum of Fine Arts de Cincinnati (Etats-Unis) dans le cadre d’une rétrospective.














Il voyage, et fait en 1957-1958 le tour du monde en compagnie de Pierre Soulages, rencontre des peintres qui deviennent ses amis, est attiré par la fraîcheur et la spontanéité de la Nouvelle Ecole de New York. Zao Wou Ki expose régulièrement à New York (Kootz Gallery), comme à Paris (Galerie de France). Il accède à la commande publique. En 1964, il obtient la citoyenneté française.














Les années 1965-75 voient l’artiste s’atteler principalement à son travail de graveur, arrêtant de peindre pendant 2 ans (1971-1973) à la suite de la maladie puis de la mort de sa seconde épouse. Une salle du Centre Pompidou lui est réservée en 1976, pour son exposition « Accrochage III ». Que ce soit dans des musées ou des galeries, en France ou à l’étranger, de nombreuses expositions de cet artiste, hommages, rétrospectives, suivent et sont encore organisées aujourd’hui ; l'une des dernières en date, exposition de peintures, s’est déroulée à Biarritz dans le courant 2005.
Le peintre Zao Wou Ki s’est éteint à Nyons (Suisse) en avril 2013.



Un court message de l'artiste ***
*** Collection Michelle Champetier / Ce document n'est pas à la vente



Galerie Michelle Champetier
52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45)
Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com


accueil - présentation - stock - nouveautés - livres & dlm - coup de coeur - clin d'oeil
cimaises
- mosaïque - achat - estimation - glossaire - contact - salons & news - liens