En mémoire . . .
Portrait de Vasarely Victor
"L’art de demain sera un trésor collectif ou il n’y aura plus d’art."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Vasarely, 50 ans de création », Olympic Museum, Lausanne, 1996
« Vasarely », Fondation Juan March, Madrid, 2000
« Vasarely, parcours 1938-1980 », Demeures du Nord, Lille, 2004
« Vasarely », R.C. Morgan, Naples Museum of Art, G. Braziller, N.Y., 2005
A lire de l'artiste :
« Nous sommes à l’aube d’un nouveau style », In « Opus Int.78 », G. Fall 1980
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Vasarely », 4 Vol., Marcel Joray, Ed. du Griffon, Neuchâtel, 1965-1980
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Vasarely Victor

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Hockney David
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Vasarely Victor
estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés

Quelques notes de biographie . . .

Victor Vasarely est né à Pécs (Hongrie). Il commence par faire des études de médecine qu’il abandonne pour s’inscrire aux beaux-arts (1927-1929), puis au Bauhaus de Budapest où il devient l’élève de Sandor Bortnyik. Sa première exposition personnelle sera organisée à Budapest en 1930, année où il s’installe à Paris.

Pendant une première période, l’artiste crée un alphabet plastique dont les combinaisons infinies doivent donner naissance à un « art cérébral et méthodique ». Il abandonnera progressivement les arts appliqués pour se tourner vers une création picturale abstraite. Entre 1935 et 1947, Vasarely s’exprime par une figuration plus classique et peint portraits, natures mortes et paysages. Suit un ensemble de travaux sur Belle-Isle-en-Mer, où l’artiste veut montrer la géométrie interne à la nature. Il écrit le « Manifeste jaune » en 1955 dans lequel il définit l’Art cinétique. Ses compositions se complexifient, compositions où les éléments géométriques se combinent, s’emboitent, se permutent, s’assemblent pour se rapprocher de la structure cellulaire.




En 1965, Victor Vasarely participe à l’exposition « Responsive Eye » (New York) qui consacrera l’Art optique (Op Art). L’homme s’intéresse à la physique, à l’architecture, à l’industrie et veut son langage universel. Il crée sa fondation en 1976 à Aix-en-Provence, en concevant entièrement un bâtiment qui concrétise sa conception de l’art dans la cité. Vasarely met en place un Centre d’art contemporain et un laboratoire de rencontre et de recherche pour les artistes, les architectes, les ingénieurs. Chacun s’approprie son art ; il sera célébré dans les plus grands musées de la planète.




Victor Vasarely est mort en 1997 à Annet-sur-Marne (France).


Carte d'art signée par l'artiste ***
*** Collection Michelle Champetier / Ce document n'est pas à la vente



Galerie Michelle Champetier
52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45)
Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com


accueil - présentation - stock - nouveautés - livres & dlm - coup de coeur - clin d'oeil
cimaises
- mosaïque - achat - estimation - glossaire - contact - salons & news - liens