En mémoire . . .
Portrait de Alechinsky Pierre
"Sans doute, les artistes restent-ils les derniers individus à produire encore des iconographies cérébro-manuelles"
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Alechinsky, peintures et écrits », Yves Rivière, 1977
« Entre les lignes », Yves Rivière, 1996
« Deux pinceaux dans la salle » (avec A. Gironella), Actes Sud, 1996
« Pierre Alechinsky, rétrospective », Galerie nationale du Jeu de paume, 1998
A lire de l'artiste :
« Remarques marginales », Gallimard, 1997
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Les estampes de 1946 à 1972 », par Yves Rivière, Ed. Y. Rivière, 1973
*« The complete books », Ed. Ceuleers and Van de Velde, 2002
*« Alechinsky. Les affiches », par F. Charron, Ed. Ides et Calendes (Neuchâtel), 2007
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Alechinsky Pierre

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Anne Turlais
Coup de coeur
Appleby Théodore
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Alechinsky Pierre
estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés

Quelques notes de biographie . . .

Pierre Alechinsky est né à Bruxelles en 1927. Dans l’immédiat après-guerre, il fait des études de typographie et d’illustration à l’Ecole nationale d’architecture et des arts décoratifs de la Cambre (Bruxelles).
En 1945, il découvre l’oeuvre de Michaux, de Dubuffet, des surréalistes et devient l’ami du critique d’art Jacques Putman. Sa première exposition personnelle est organisée en 1947. Il rencontre Dotremont en 1949 et adhère au mouvement Cobra cette même année (Asger Jorn, Karel Appel) ; il en devient l’un des membres les plus productifs jusqu’à la dissolution du mouvement en 1951. Alechinsky participe à la première Exposition internationale Cobra au Stedjelijk Museum d’Amsterdam. Il fait, en 1954, la connaissance du peintre chinois Wallace Ting qui jouera un rôle important dans le développement de son oeuvre.

Dans les années 50, l’artiste séjourne en Extrême-Orient, puis aux Etats-Unis ; il s’intéresse à la calligraphie japonaise et à l’Action Painting qui influenceront durablement son oeuvre. Alechinsky peint, au sol, des entrelacs de courbes, figures et non-figures, qui sont le plus souvent cernés d’un cadre peint de petites cases emplies de motifs narratifs ou rythmiques tracés à l’encre de chine. Alechinsky produit des suites, souvent très colorées, tant dans sa peinture que dans son importante oeuvre graphique ; cette dernière, commencée (début des années 50) dans l’effervescence de l’Atelier 17 auprès de Stanley William Hayter qui le guidera, gardera toujours une place de choix dans l’expression d’Alechinsky. L’artiste réalisera un très grand nombre de lithographies et gravures ; passionné par le livre, il illustrera poèmes et textes (Cioran, Butor, Yves Bonnefoy, André Frénaud, Tardieu, etc.) et publiera de nombreux ouvrages.














En 1983, Alechinsky devient professeur de peinture à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Depuis les années 80, l’artiste poursuit ses recherches graphiques sur une grande variété de supports. Alechinsky accède à la commande publique dans cette même décennie (Palais Bourbon, Hall du Ministère des Finances, etc.). Expositions et rétrospectives internationales le célèbrent, musées comme galeries accueillent son oeuvre de part le monde. Pierre Alechinsky mène de front son oeuvre picturale et littéraire (poésie, carnets de notes autour de son travail. Il vit et travaille à Bougival.


Lettre autographe à Asger Jorn ***
*** Collection Champetier / Ce document n'est pas à la vente



Galerie Michelle Champetier
52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45)
Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com


accueil - présentation - stock - nouveautés - livres & dlm - coup de coeur - clin d'oeil
cimaises
- mosaïque - achat - estimation - glossaire - contact - salons & news - liens