La signature
Dans le domaine de l'estampe moderne, pratiquement toujours à la fin du tirage, l'artiste appose sa signature au crayon sur chacune des épreuves. Cette étape lui permet à la fois de contrôler le tirage et d'éliminer éventuellement les épreuves qui ne le satisferaient pas entièrement. Par ailleurs, certaines estampes portent une signature imprimée, c'est-à-dire apposée par l'artiste dans la composition (par exemple dans la pierre pour une lithographie ou dans le cuivre pour une gravure), cette façon n'excluant pas nécessairement une signature originale. On trouve aussi des exemples d'estampes qui ne sont pas signées ou des estampes signées qui, en toute état de cause, ne devraient l'être.