La pointe-sèche, Jacques Villon


La pointe-sèche
La pointe sèche est un procédé de gravure très libre qui s'apparente au dessin. L'artiste utilise des outils très pointus (des pointes sèches) qui rayent le métal de manière plus ou moins profonde. La pointe d'acier que manie l'artiste ne creuse pas un sillon net comme le burin, mais entame le support de manière plus irrégulière ; des barbes de métal, aux bords des traits, retiendront l'encre et donneront un aspect velouté à l'impression. La matrice étant assez fragile (usure des tailles et des barbes), un tirage de qualité sera peu important. Peu souvent utilisée seule, cette technique est souvent associée à l'eau-forte et/ou à l'aquatinte. Son emploi facile et l'aspect naturel de son trait ont séduit les artistes du XXème siècle.

"Minne appuyée au fauteuil", gravure à la pointe-sèche de Jacques Villon, 1907