La gravure au burin, Jean-Emile Laboureur


Le burin
L'artiste grave sa composition directement dans la plaque de métal à l'aide d'un outil d'acier - le burin - en poussant celui-ci avec la paume de sa main et en faisant tourner son support (plaque de zinc, d'acier ou de cuivre) sur un coussin ou une planchette de bois. Cette double action arrache dans sa progression des copeaux de métal. Les sillons ainsi creusés recevront l'encre d'impression. Le plus fréquemment, le burin est réalisé sur cuivre qui est "amoureux de l'encre". Avant l'encrage de la plaque, il est nécessaire d'humidifier le papier afin de le rendre suffisamment souple pour pénétrer dans les traits les plus fins. La plaque est encrée, soigneusement essuyée, la plaque déposée sur la presse.

"Dalles, sable et eau VI", gravure au burin de Henri-Georges Adam, 1957