L'aquatinte, Stanley William Hayter


L'aquatinte
Il s'agit là d'une technique dérivée de l'eau-forte qui permet d'obtenir une surface composée de points. Ce procédé donne des effets de "dégradés" et de demi-tons. Le résultat s'obtient avec une poudre de résine plus ou moins fine qui est saupoudrée sur le support (plaque de cuivre) et que l'on chauffe pour la faire fondre, puis durcir et enfin adhérer fortement au métal. Il en résultera une sorte de trame par points qui résistera à l'action de l'acide. Celui-ci creusera le métal entre les points (morsure plus ou moins profonde, selon l'effet que l'artiste souhaite obtenir). Cette technique est souvent mariée à l'eau-forte (un peu comme un lavis vient parfois s'unir à un dessin à l'encre).

"Le couple", gravure à l'aquatinte (et burin) de Stanley-William Hayter, 1952