Background Image
Image

A la mémoire de ...

Image

Hans Hartung

1904-1989

Hans Hartung, père de l’abstraction lyrique, s’est éteint en le 7 décembre 1989 à Antibes (Côte d’Azur, France) ; il y vivait et y travaillait, avec Anna Eva Bergman, dans la maison « Les grands Oliviers » que le couple avait fait bâtir en 1972 ; dans cette demeure vient de s’ouvrir (2006) une Fondation portant leurs noms. Selon les voeux d’Hans Hartung, ses cendres ont été dispersées en Méditerranée. Sur ces flots en hommage, que vogue à l’écume notre fleur de lavande.


Des dits ou des écrits

Pic

"Lorsque j'avais entre huit et douze ans, j'étais passionné d'astronomie. Je cherchais à dessiner des éclairs." - Hans Hartung

Pic

"Travaille avec intelligence et application." - André Lhote (Appréciation sur son élève)

Pic

"Bien avant 1939, Hartung avait une très importante place parmi les jeunes peintres de l’Ecole de Paris." - Christian Zervos (Critique d’art)

Pic

"La tache devenait libre, elle s’exprimait par elle-même, par sa forme, par son intensité, par son rythme, par sa violence, par son volume. Mes taches s’étalaient, envahissant toute la surface de la toile. Peinture noire et inquiète qui reflétait mon angoisse, mon grand pessimisme devant l’avenir." - Hans Hartung

Pic

"J’admire Hans Hartung . . . J’envie au peintre la visualisation, la concrétisation des idées ou des passions, la complexité dramatique qui s’exprime, et le fait, surtout, de tenir, sur une surface réduite, un univers immense." - Eugène Ionesco

Pic

"Griffonner, gratter, agir sur la toile, peindre enfin, me semblent des activités humaines aussi immédiates, spontanées et simples que peuvent l'être le chant, la danse ou le jeu d'un animal, qui court, piaffe ou s'ébroue." - Hans Hartung