Background Image

Mi elección personal

Sans titre

Pic Image Image Image

Image

Afro Basaldella

Sans titre

Mi elección personal Deciembre 2017

Lo sentimos, pero esta rúbrica no está disponible en su lengua.

Pastel sur papier sign, contrecoll sur toile, 1948


    En 1933, la clbre Galleria del Milione de Milan accueille dans ses murs Afro Basaldella, tout jeune artiste de 21 ans. Prcdemment, il a dj particip plusieurs expositions en compagnie de ses frres ains, eux aussi peintres remarqus. Ainsi de 1935 1942, ses uvres Noralistes seront rgulirement montres dans diffrentes Quadriennales et Biennales d'Italie. Salu par les puissants critiques d'art italiens, il remplit tous les critres du jeune artiste prometteur.

    Mais voil qu'en 1948 une formidable csure apparat dans son uvre, un moment o la scne artistique italienne commence merger de l'immdiat aprs-guerre. Cette mme anne, son exposition personnelle la Galleria la Saletta de Modne et sa participation la premire Exposition d'Art Contemporain au Palazzo Re Enzo de Bologne suscitent l'incomprhension des critiques d'art qui l'avaient jusque-l soutenu. C'est aussi l'occasion d'affrontements virulents qui passionnent le public. Les dbats s'enflamment entre les conservateurs du Noralisme et les dfenseurs de l'Abstraction, tiquets marxistes, lesquels finissent d'ailleurs par dnoncer la bourgeoisie en putrfaction ! C'est toutefois l'inconfort de ces mmes critiques qui ressort de ce bavardage, tout dstabiliss de ne pouvoir glisser ces nouvelles uvres ni tout fait figuratives, ni tout fait abstraites dans une case en  Isme .


    Impermable aux polmiques, Afro se tourne vers les Etats-Unis. La Galerie Catherine Viviano de New York lui consacre un one-man show, salu par l'ensemble de la presse amricaine. Attirs par les propos trs flatteurs des critiques, de grands collectionneurs et institutions majeures (Barnes Foundation, Art Gallery Buffalo) acquirent toutes les uvres de l'exposition. Carlyle Burrows relve la srnit des compositions, la clart des lignes mises en lumire par le choix des couleurs, quand Stuart Preston loue sa posie profonde et subtile loin d'une posture intellectuelle froide.
Si la presse italienne ressasse encore les mmes rserves striles, Christian Zervos lui ouvre avec enthousiasme les  Cahiers d'Art  en 1950 et ses participations aux diverses expositions travers l'Europe et les Etats-Unis le classent alors parmi les artistes majeurs de la scne contemporaine italienne.

    Ces uvres de 1948 marquent un virage radical dans l'oeuvre d'Afro Basaldella : le point de dpart d'une maturit artistique en perptuelle volution. 


Todas mis elecciónes personales