Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Hockney David
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






 

fr
en
it
es
de


 
 
St Phalle N. (de) - Le Rossignol Décembre 2015

 





retour au coup de coeur actuel
 
Elle disait : « J'ai toujours été folle des oiseaux. Comme je tardais à apprendre à lire, Papa me dit un jour : Je te ferai un cadeau quand tu sauras lire. Je répondis : un oiseau ! J'appris à lire si vite que mon père et mes professeurs en furent ébahis. »

Le rossignol est né d'un projet exaltant : la Fontaine Igor Stravinsky. Une commande publique initiée par Pierre Boulez, qui souhaitait doter le toit de l'Ircam d'un grand bassin en hommage à Igor Stravinsky, dont il fut l'ami et l'élève. Accompagné de Jacques Chirac et Claude Pompidou, il contacta aussitôt Jean Tinguely et lui suggéra une collaboration avec Joan Miro. La réponse du sculpteur suisse claqua : « Je la fais avec Niki ou je ne la fais pas ». Effervescence dans l'atelier de Niki de Saint-Phalle, où Jean Tinguely fit son shopping parmi les maquettes. « On s'est bien amusé, dit Niki de Saint-Phalle après l'inauguration de la fontaine en 1983. Stravinsky est un thème idéal, joyeux, rythmé, extravagant ». Les motifs furent puisés dans l'oeuvre d'Igor Stravinsky : Ragtime, L'Oiseau de Feu, Le Sacre du Printemps, Le Rossignol de l'empereur de Chine, Le Renard, Circus Polka, The Rake's Progress. Seize sculptures mobiles, ébouriffées de jets d'eau, un projet démocratique : huit machines de Tinguely et huit sculptures de Niki. « J'ai fait en sorte que mes couleurs soient encore plus vives pour que sa ferraille paraisse plus foncée. C'est un jeu...., dit-elle, sans vainqueur ni perdant ».  

L'opéra d'Igor Stravinsky « Le rossignol » d'après le conte d'Andersen « Le Rossignol de l'empereur de Chine » lui inspira une sculpture aérienne, dans la lignée des Skinnies. « Vous pouvez apercevoir le ciel ou la nature à travers eux. J'invite le spectateur à regarder à travers mes sculptures. L'air est entré dans ma vie ».

Elle disait : « Si on vivait dans un monde joyeux, je rechercherais la tristesse, la laideur. De nos jours, la joie est un acte subversif ».


 
     
Cliquez sur les images pour voir et lire les anciens "coup de coeur"

Galerie Michelle Champetier - 52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45) - Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : michelle.champetier@wanadoo.fr