Background Image

Our "coup de coeur"

Lettres et photographies

Pic Image Image Image

Image

Joan Miro

Lettres et photographies

Coup de coeur Novembre 2014

Sorry, this section is available only in French language.

 Un soir, avenue de Messine, Miro me dit :  Il faut que nous reprenions la cramique. Tout le monde s'y adonne et la plupart s'y cassent les reins, ou plutt ne s'y cassent rien du tout. Il leur suffit de continuer faire de la peinture, sans se proccuper des particularits de la cramique, des matires, des couleurs, des maux, surtout de la nature et de l'esprit mme de cet art. Tout au plus, dans le domaine des formes, se sont-ils risqus quelques dformations, sans pour autant crer des formes nouvelles. Il est temps de porter un coup. Il faut ds maintenant songer prparer une exposition de nos travaux de cramique .  Je suis entirement de son avis et, tandis que nous marchions, je vois en l'coutant tous nos projets se raliser, partir de matriaux tout fait nouveaux. Comme nous arrivons la porte de son htel, je lui demande pour quelle date il envisage cette manifestation.  Vers 1960 , me rpond-il. Cela me fait l'effet d'une douche froide. On se quitte et on n'en parle plus.
Deux annes aprs cet change, Miro retrouve son ami, le cramiste Joseph Llorens Artigas, Gallifa o celui-ci avait fait construire son grand four. S'ensuit un travail acharn jusqu'en 1956, date laquelle l'artiste se sent prt pour exposer ses cramiques la Galerie Maeght.
La commande de deux grands panneaux muraux (3 x 15 m et 3 x 7,5 m) pour le nouveau sige de l'Unesco Paris constitue alors un dfi exaltant.
Dans ce premier courrier adress Georges Salles, directeur des Muses de France, de sa belle calligraphie, annonce sur quatre pages l'envoi de maquettes et photographies, et dtaille les tapes et techniques qu'il a choisies pour ces deux murs en cramique qu'il intitulera Mur du Soleil et Mur de la Lune. Leur ralisation partir de plaques de dimensions diffrentes, l'image des vieux murs, a ncessit : 25000 tonnes de bois, 4 tonnes de terre glaise, 200 kg de vernis et 30 kg de pigments.  J'ai cherch une expression brutale pour le grand mur, une suggestion potique pour le petit . En effet en 1958, Miro reut le prix Guggenheim pour le  Mur du Soleil .
Dans le second courrier Georges Salles, dat de 1960, l'artiste exprime son inquitude quand la conservation de ses panneaux installs l'extrieur. Ils sont aujourd'hui placs l'intrieur du btiment.


All our "coups de coeur"