Background Image

Our "coup de coeur"

Directions

Pic Image Image Image

Image

Jean-Michel Folon

Directions

Coup de coeur February 2014

Sorry, this section is available only in French language.

Depuis dj une cinquantaine d'annes, les oeuvres de Jean-Michel Folon cheminent avec nous tel un compagnon familier.  Elles lui ressemblent par leur simplicit, leur absence d'affectation, et frappent notre rtine, avant de susciter notre rflexion. Il avait choisi de traverser la vie avec une me d'enfant, bienveillante, candide mais pas nave, et s'adressait l'enfant que nous ne cessons jamais d'tre. Il est entr dans la peinture par effraction, par un aprs-midi pluvieux et dsoeuvr o il poussa la porte du Casino d'Albert-Plage et fut saisi par  Le Domaine Enchant  de Magritte. Ainsi l'imagination pouvait mener tous les possibles ? De ce jour, il ne quitta plus ses feuilles et ses crayons. De ses tudes d'architecture  abhorres naissent ses premiers dessins :  Je dessinais des immeubles, crais des villes entires qui s'levaient dans le ciel, menaces par une arme de flches prtes les trangler. Ce fut ma revanche, c'est l que je devins Folon . Ces flches rcurrentes qui, chez lui,  incarnent un monde confus et touffant, un monde o la contrainte se glisse comme une lpre.  Que se passerait-il, si une nuit, on les retirait toutes de la surface de la terre ?  se demandait-il.
Folon tait avant tout un citoyen engag et rvolt, qui a choisi le papier et l'aquarelle pour dnoncer. La voix est douce mais implacable. Tels des haikus graphiques, ses visions sont des perles de mlancolie, d'acidit pertinente, d'autodrision, dans un esprit toujours fidle la clbre phrase de Mies van der Rohe punaise dans sa chambre :  Moins donne plus .
 Je voudrais chapper aux tiroirs. Au fond, je ne suis ni peintre, ni dessinateur, ni affichiste, ni acteur, ni crivain, ni graveur. Je ne suis ni abstrait, ni figuratif. Je n'appartiens aucune cole. Je n'ai aucune importance historique, et mon but n'est pas de figurer dans une histoire de l'art. Je n'ai rien invent, puisque je dois tout tout le monde. Je ne comprends pas mes images, et chacun est libre de les comprendre comme il veut. J'ai seulement essay de fixer mes propres rves, avec l'espoir que les autres y accrochent les leurs. *

*Jean-Michel Folon, Burcy janvier 1979 - Catalogue Berggruen pour l'exposition du 15 fvrier 1979


All our "coups de coeur"