Background Image

Our "coup de coeur"

Les Vitraux de Conques

Pic Image Image Image

Image

Pierre Soulages

Les Vitraux de Conques

Coup de coeur

Sorry, this section is available only in French language.

"Ds le dbut, je n'ai t anim que par la volont de servir l'architecture, telle qu'elle est parvenue jusqu' nous en respectant la puret des lignes et des proportions, les modulations des tons de la pierre, l'ordonnance de la lumire, la vie d'un espace si particulier. Le but de ma recherche a t de les donner voir" crit Pierre Soulages. J'ai eu le bonheur cet t de pouvoir dcouvrir la basilique de Conques. Je dsirais le faire depuis longtemps. Les hommes qui la btirent, il y a 9 sicles entendaient honorer Sainte Foy, tout en songeant aux plerins qui accourraient pour vnrer la sainte. Ils donnrent l'difice l'aspect d'une forteresse imprenable, le visible et l'invisible : les moines n'imaginaient pas de sparation entre ce que l'homme peroit de l'univers et l' au-del. La basilique est le lieu de la sublimation, une sorte d' antichambre du Paradis. La pierre, l'architecture, la lumire crent un rseau serr de signes initiatiques. Dans cette fonction qui rapproche du Crateur, la lumire tient videmment un rle primordial. Le lieu est "illumin par la Gloire de Dieu" et les ouvertures sont ici trs nombreuses, de vritables constellations. Puret. Soulages, lorsqu'il cra ces vitraux, s'interdit tout ce qui pourrait altrer la basilique. Ici, aucun ornement, rien qui ne puisse porter atteinte la noblesse du trac architectural. Soulages se tenant en retrait dlibrment, ne dnature pas la lumire solaire. Il l'anime, avec simplicit. Soulages inventa la franchise dans l'art du vitrail, en mme temps qu'il inventa le verre dont il allait se servir. A l'intrieur de la basilique de Conques, la lumire est l, vivante. "Je n'avais pas envie que le regard se porte vers l'extrieur" crit encore Pierre Soulages.


All our "coups de coeur"