En mémoire . . .
Portrait de Pasmore Victor
"Il y a deux formes de peintures : l’une subjective et figurative et l’autre libre comme la musique."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Victor Pasmore », Marlborough New London Gallery, London, 1964
« V. Pasmore. The Green Earth », Exhibit cat., Malborough Fine Art, London, 1980
« Victor Pasmore », G. C. Argan, Edizioni d’Arte, Roma, 1990
« Victor Pasmore », N. Lynton, Lund Humphries, London, 1990
A lire de l'artiste :
« The case for modern art », P. Fuller, in « Modern Painters », Vol. 1 n°4, 1988
Catalogue(s) raisonné(s)
Paintings, constructions, graphics, 1962-1979 », A. Bowness et L. Lambertini, Thames & Hudson Publisher, Londres, 1980
Victor Pasmore, paintings and graphics, 1980-1992 », N. Lynton, Lund Humphries Publisher, Londres, 1992
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Pasmore Victor

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Morandi Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Pasmore Victor
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Pasmore Victor
UNIT ONE /1933 / Edward Burra, Barbara Hepworth, Paul Nash, etc.
timbre postal de Pasmore Victor
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Pasmore Victor 
  Quelques notes de biographie . . .
Le travail de Victor Pasmore est certainement l'événement le plus important dans l'art anglais d'après-guerre. Herbert Read
Pasmore Victor dans son atelier
Affiche d'exposition / Victor Pasmore


Toutes les affiches


Victor Pasmore est né en 1908 à Chelsham (Surrey, Angleterre). Il rejoint Londres lorsqu’il a 18 ans. La mort de son père l’oblige à travailler pour gagner sa vie ; il est employé au London County Council (1927-1937), tout en suivant des cours du soir à l’Ecole Centrale des Arts et Métiers de Londres (1927-1931). La première exposition de Victor Pasmore sera organisée en 1932 (Cooling Gallery, Londres). Bien qu’ayant donc exposé auparavant, Victor Pasmore décide de se consacrer uniquement à la peinture en 1938. Il fut à cette époque l’un des co-fondateur du groupe néo-impressionniste de l’Euston Road (avec Claude Rogers, Graham et Vanessa Bell, William Coldstream) et de l’école du même nom, dont le programme était violemment rétrograde. Son art est alors marqué par un antimodernisme résolu ; il est influencé par les impressionnistes comme Whistler, Walter Sickert, Conder ou Chardin, par le pointillisme de Seurat.














Victor Pasmore évolue radicalement en 1947, se lançant dans l’abstraction. Les paysages qu’il peint sont maintenant réduits à un jeu de points et de lignes. De 1947 à 1952, Pasmore utilise la technique du collage, a fin de s’abstraire de la sensation, s’efforçant à une approche plus analytique du motif.

Pasmore rejoint en 1950-51, le groupe formé autour de Ben Nicholson à St Yves en Cornouilles. En 1951, l’artiste participe à Londres à l’exposition « Art abstrait » qui fut la première exposition d’art abstrait après la guerre.

Après la période des collages, l’artiste éprouve le besoin de concevoir ses oeuvres avec un relief, relief modéré ; il utilise pour ce faire des matériaux sommaires qui lui permettent des effets simples ou des matériaux plus sophistiqués comme le plexiglas qui lui sert à créer des effets de transparence ou de reflet. Il se limite à cette période aux seuls blanc et noir. On trouvera par la suite, juxtaposés, des éléments purement géométriques et des surfaces colorées irrégulières.














En 1959, Pasmore élabore une méthode d’enseignement dérivée du Bauhaus. De 1955 à 1957, il peut appliquer ses recherches à l’architecture en tant que conseiller artistique pour la construction de la ville nouvelle de Peterlee. Il vit et travaille alors à Londres.

L’oeuvre de Victor Pasmore prend sa véritable maturité à partir de la fin des années 70, l’artiste renouant pleinement avec une technique proprement picturale, de lourdes formes s’enchaînant les unes aux autres. Après un passé artistique qui ne semblait pas l’y prédisposer, Victor Pasmore a été l’un des représentants les plus importants de l’abstraction constructiviste et du relief dans la peinture anglaise.



Victor Pasmore est mort en 1998 dans l’île de Malte, île où il s’était installé en 1966.