En mémoire . . .
Portrait de Tamayo Rufino
"Une des particularités de la peinture est que son futur est toujours ouvert à l'infini."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Rufino Tamayo » par E. Genauer, Harry N. Abrams Publishers, New York, 1974
« Rufino Tamayo » par J. Corredor-Matheos, Ediciones Polígrafa, Barcelone, 1987
« Los Murales de Tamayo » par J. C. Pereda, Landucci Arte Editores, Mexico, 1997
«Tamayo » par T. Del Conde, Ed. Bulfinch Press, Etats-Unis, 2002
A lire de l'artiste :
« Rufino Tamayo : 70 ans de création », Musée d’Art contemporain, Mexico, 1968
Catalogue(s) raisonné(s)
Rufino Tamayo : Grafica-Prints 1925-1991 », par J. C. Pereda, Ed. Turner, 2005
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Tamayo Rufino

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Tamayo Rufino
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Tamayo Rufino
DES « SINGULIERS » /XXème siècle /
MURALISME /(1922-....) / Diego Rivera, Fernando Leal, David Alfaro Siqueiros, José Clemente Orozco, Juan O'Gorman, Rufino Tamayo
Affiche d'exposition Tamayo Rufino 
  Quelques notes de biographie . . .
Cet enfant est un peintre. Diego Rivera
Tamayo Rufino dans son atelier
Affiche / R. Tamayo dans son atelier


Toutes les affiches


Rufino Tamayo est né à Oaxaca (Mexique) en 1899. Par ses parents, c’est un pur indien zapotèque. Orphelin, il émigra à Mexico en 1911. Après avoir étudié la peinture dans un cours du soir, il entre à l’Académie des Beaux-Arts de Mexico en 1917, qu’il quitte après seulement quelques mois pour travailler en autodidacte. Nommé chef de la section de dessin ethnographique au Musée National d’Archéologie de Mexico, ce poste s’avérera déterminant pour sa prise de conscience des sources de l’art mexicain.














En 1926, Tamayo s’installe à New-York où il vivra, par périodes, sur plus de vingt ans. Il va occuper d’importants postes d’enseignant de peinture dans son pays d’origine comme aux Etats-Unis. L’artiste participe, parallèlement à ses fonctions, à de nombreuses expositions collectives nationales et internationales ; ses deux premières expositions personnelles seront organisées en 1926 (Mexico et New-York). Ce sera le début d’innombrables manifestations auxquelles il participera désormais, manifestations qui verront son art exposé dans les plus grands musées (Guggenheim Museum de NewYork, Reina Sofia à Madrid, Oslo, Mexico, Paris, Tokyo, etc.). Il remportera des prix de première importance.














Rufino Tamayo côtoiera les peintres mexicains Frida Kahlo et Diego Rivera dont l'œuvre l'influencera. Peintre célébré, Rufino Tamayo est un des grands artistes du muralisme mexicain - art spécifiquement national -, tout en se distinguant nettement des Diego Rivera, Siqueiros ou Orozco.

Son œuvre graphique, entamée en 1925, est ample : lithographies, gravures, mixographies (qui combine les deux techniques précédentes).














Disparu en 1991, Rufino Tamayo aura été l’un des premiers peintres de dimension internationale de l’Amérique latine. Tamayo a travaillé dans le sens d’une intégration de l’art des civilisations précolombiennes et de l’art populaire à la révolution plastique qui s’est opérée dans l’Europe du début du siècle. Après sa mort, un musée portant son nom est créé dans sa ville de naissance, regroupant nombre de ses oeuvres ainsi que des objets précolombiens importants.