En mémoire . . .
Portrait de Maraval Ron
"L’art, ou ce chemin de vie, que j’ai reçu en cadeau !"
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Architecture-Géométrie gagnante », D. M., in Résidences Déco., n°57, été 2004
« Jeunes Créateurs 10 », cart. d’exp., E. M.des B.-A. céramique, Vallauris, 2010
« Focus », L. B., in l’Officiel de la Couture & de la Mode de Paris, n°945, 2010
« Contes d’Artistes », cat. d’exposition, Musée Magnelli, Silvana Ed., 2010
A lire de l'artiste :
« Jeunes créateurs - Des œuvres singulières », in Nice-Matin, 7 mai 2010
Catalogue(s) raisonné(s)
Non réalisé à ce jour.
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Maraval Ron

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
De Chirico Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Maraval Ron
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Maraval Ron
ARTISTES D'AUJOURD'HUI /XXème siècle /
timbre postal de Maraval Ron
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Maraval Ron 
  Quelques notes de biographie . . .
Sa détermination est sans faille. De sa jeunesse africaine, elle a gardé des images « du minuscule au gigantesque, du minimalisme au baroque ». Les formes qui l’inspirent s’inscrivent dans un monde microscopique, organique et aquatique. L. Beurdeley
Maraval Ron dans son atelier
Affiche d'exposition / Ron Maraval


Toutes les affiches


Ron Maraval, son nom d’artiste, est certes née à Châteauroux (en 1968), mais, dès l’age de 2 ans, elle passera son entière jeunesse en Afrique (au Cameroun et au Gabon) jusqu’à sa majorité. Elle sera fortement marquée par ses années africaines ; elle s’imprègne de l’exubérance de la flore et de la faune, se laissant voguer vers les pôles de l'infinie (le grand et le petit) qui se tiennent là. Elle rentre en France en 1986, et obtient, 3 ans plus tard son diplôme de Styliste et Modéliste (Ecole Esmod de Nice).

Elle passe un an aux Etats-Unis dans le Concordia College (Portland, Oregon). Dès son retour en France, Véronique Pivron (de son vrai nom) pratique la peinture et la sculpture. Parallèlement, elle intègre en tant que designer un cabinet d’Architecture, où l’utilisation des volumes et des textures s’exprime à l’échelle des bâtiments publics ou privés.



La rencontre de Jean Guilhem, architecte et peintre, sera déterminante dans son parcours. Celui-ci l’oriente vers la sculpture. La première exposition de Ron Maraval est organisée en 1995 (Galerie Atelier Artes, Cannes). D’autres suivront, au fil des ans, à la Galerie Artes encore, mais aussi à l’Espace Miramar et dans divers lieux publics cannois. Elle montre également son travail dans une galerie d’Amsterdam. Ron Maraval voyage ; elle passe notamment, à deux reprises, un mois au Japon, sensible à tous les aspects de l’esthétique nipponne (poterie, art vestimentaire, floral, etc).














Ron Maraval, artiste multidisciplinaire ! Cette jeune artiste développe de nombreux moyens d’expressions : les bas reliefs de papier mâché, les structures en fil de fer gainées de papier, le plâtre, le bronze, les dessins et peintures à l’encre et à l’acrylique sur papier Japon et sur tissus. En outre, elle abordera la gravure en 2008 (gravure sur cuivre et zinc, pointe sèche, eau-forte, aquatinte, linogravure). Elle participera en ce domaine à des stages au village des Arts et Métiers de Octon (2008, 2009). On comprendra aisément que les travaux d’aiguilles trouvent leur place dans son travail et dans l’expression de sa sensibilité.

La rencontre de Bernard Dejonghe motivera son orientation en 2009 pour l’étude de la céramique. Dans le domaine de la sculpture, elle se sent proche d’Henry Moore pour ses formes osseuses, de Germaine Richier pour ses sculptures zoomorphes, de Martin Puryear pour ses formes primitives en bois, d’Eduardo Chillida pour sa rigueur minutieuse des volumes et aussi de Louise Bourgeois pour sa féminité rude. Ainsi, Ron Maraval travaille aujourd’hui le grès et la porcelaine.

Dans quelques domaines d’expression que ce soit, Ron Maraval est attirée par toutes les formes organiques qui échappent à nos habitudes visuelles. La variété des matériaux avec lesquels elle s’exprime est autant de possibilités d’expressions. Son travail a été particulièrement remarqué récemment lors de deux expositions collectives qui se sont tenues en 2010 à Vallauris (Exposition des Jeunes Créateurs de l’école municipale des Beaux-Arts céramique et exposition Contes d’Artistes au Musée Magnelli).