En mémoire . . .
Portrait de Rauschenberg R.
"Pour un peintre, il n’y a pas de mauvais sujet."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Robert Rauschenberg, art and life », M. L. Kotz, Abrams, New York, 1990
« Robert Rauschengerg », B. Rose, Fondation Dina Vierny, Paris, 2002
« Rauschenberg », R.-S. Mattison, Yale University Press, New Haven, 2003
« R. : le monde comme images de reproduction », Y Ishaghpour Farrago, Tours 2003
A lire de l'artiste :
« Rauschenberg », interview by Barbara Rose, Vintage Books, New York, 1987
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Prints, 1948-1970 », E. Foster, Minneapolis Institute, 1970
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Rauschenberg R.

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Rauschenberg R.
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Rauschenberg R.
NEO-DADAÏSME /1950-1960 / General Idea, Jasper Johns, Nam June Paik, etc.
POP-ART /1955-1970 / Andy Warhol, Keith Haring, Tom Wesselmann, etc.
Muet mais . . . parlant !
     Durée : ()

Affiche d'exposition Rauschenberg R. 
  Quelques notes de biographie . . .
"Je veux travailler dans l'espace qui se situe entre l'art et la vie." - Robert Rauschenberg
Rauschenberg R. dans son atelier
Affiche / Rauschenberg dans son atelier


Toutes les affiches


Robert Rauschenberg est né à Port Arthur (Etats-Unis). Il fait ses études au Kansas City Art Institute (1946-1947), à l’Académie Julian (Paris, 1947) et au Black Mountain College (1958-1960). Sa première exposition personnelle sera organisée en 1951 ; il peint à cette période des toiles blanches ou noires afin de se démarquer des expressionnistes abstraits. Il participe, l’année suivante au premier happening historique qui se tient au Black Mountain College.














Rauschenberg imagine, période 1953-1964, des tableaux-collages où il associe dans ses oeuvres, peintures, objets, photographies, journaux, et tout un bestiaire empaillé. Il joue sur les paradoxes et la mythologie du quotidien.

En 1964, Robert Rauschenberg sera le premier artiste américain à recevoir le grand prix de la Biennale de Venise. Dans les années 60, il utilise la sérigraphie pour composer ses peintures-collages où des empreintes s’unissent à des découpages ou des reproductions de maîtres classiques. En 1966, il est cofondateur de « Experiments in art and technology », une association créée afin de favoriser la coopération entre artistes et scientifiques. Rauschenberg réalise alors des constructions d’objets avec des matériaux nouveaux (Plexiglas, Cartons, Voilages, etc.).














Depuis les années 80, il fait des collages, opère des transferts d’images sur Plexiglas, réalise des photographies qu’il présente sur des supports d’aluminium, juxtaposant différentes images (paysages, animaux, architecture, etc.).














Robert Rauschenberg vit et travaille entre Captiva (Floride) et New York.