En mémoire . . .
Portrait de Guerchet-Jeannin P.
"Le trait note, traduit, rédige, rehausse, corrige et s'estompe, tiré par la méditation qui nie la ligne et lie les faces."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Montclé’ art », Cat. d’exposition collective, Château de Montcléra, Lot, 2000
« Ateliers d’artistes », Cat. d’exposition collective, Quercy, Lot, 2001
« Pierre Guerchet-Jeannin », J.-M. Crépin, Ed. Chez l'artiste, 2004
« L’art à la Ville », Cat. d’exposition coll., Sauveterre-la-Lémance, 47, 2006
A lire de l'artiste :
Catalogue(s) raisonné(s)
Non réalisé à ce jour.
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Guerchet-Jeannin P.

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Guerchet-Jeannin P.
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Guerchet-Jeannin P.
ARTISTES D'AUJOURD'HUI /XXème siècle /
timbre postal de Guerchet-Jeannin P.
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Guerchet-Jeannin P. 
  Quelques notes de biographie . . .
Je survolais les lieux des hommes, les maisons les chansons, les courbes et les plaines, le bonheur et les couleurs. Pierre Guerchet-Jeannin
Guerchet-Jeannin P. dans son atelier
Affiche / Pierre Guerchet-Jeannin


Toutes les affiches


Pierre Guerchet-Jeannin est né à Paris en 1945. Son père le destine à être ouvrier (ajusteur-tourneur). Le jeune homme a 18 ans lorsque son devoir militaire l’entraîne à Nice ; à cette occasion, il visite la Fondation Maeght (Saint Paul-de-Vence) et découvre . . . l’Art. Sa future épouse, Anne-Marie (artiste également), lui fait découvrir l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris qu’il fréquentera de 1967 à 1973. De cette période d’étude, l’artiste dit aujourd’hui : « Personne ne s’est sans doute rendu compte que je n'y ai jamais été inscrit... je travaille.... Les diplômes et les prix sont une connerie... en art pas d'évolution, pas de mieux... seul compte le tremblement de l'émotion ressenti et partagé ».


Dessin d'étude de Pierre Guerchet-JeanninPierre Guerchet-Jeannin peint, mais il travaillera en parallèle la gravure dès les années 70 ; beaucoup de ses amis d’alors pratiquent la lithographie autour de lui, mais l’artiste n'avait pas encore, à cette époque, découvert la correspondance qu’il trouvera bien plus tard avec son travail de peintre.
Après des essais que l’on doit considérer de jeunesse, on peut dire que Pierre Guerchet-Jeannin réalise des lithographies depuis seulement 3 ans. Les repérages se font classiquement à l’épingle. Ses estampes ont de petits tirages.
Ses goûts vont - en vrac - à l'art roman, à l'art océanien, à Bruegel, Ucello, Derain, Etienne Martin, Schwitters, Arp, Estève, Poliakoff ; ils vont aussi vers Nicolas de Staël.


Catalogue de Pierre Guerchet-JeanninGuerchet-Jeannin écrit : « Il nous restera toujours à dire le passage des mondes, les toiles filantes dansant l’encre ». L’artiste participe depuis le début des années 70 à des expositions collectives ; sa première exposition personnelle fut organisée en 1980. Peintre, jeune lithographe, Pierre Guerchet-Jeannin a également réalisé des œuvres murales (mosaïque, peinture, tapisserie).




Affiche d'exposition à Cazals, Lot, été 2008
« Le travail de Pierre Guerchet-Jeannin, écrit Jean-Marc Crépin, imaginaire et ô combien réel, nous catapulte dans des lieux que nous habitons, qu’il habite - qui l’habitent - dans un univers de couleurs qu’il allume au gré de son humeur pour réinventer le monde ». Ses couleurs sont vibrantes, amoureuses, complices de la lumière du jour. Cet artiste, qui part du paysage pour aller vers l’abstraction, vit et travaille à Paris ; il passe l’essentiel de ses étés dans sa maison du Lot.