En mémoire . . .
Portrait de Warb Nicolaas
"Où les mots font défaut, les fonctions des lignes et les vibrations que dégagent les couleurs, parlent."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Dictionnaire de la peinture abstraite » In, M. Seuphor, Hazan, Paris, 1957
In « Vente Sothebys - Amsterdam », différentes dates (Voir Artprice)
In « Vente Million & Ass. et autres », différentes dates (Voir Artprice)
« W. N. », Cat., Collectie Jaren'50 Galerie Witteveen, Amsterdam, 2004
A lire de l'artiste :
« Aperçus et pensées sur la peinture abstraite », N. Warb, Paris, 1942
Catalogue(s) raisonné(s)
Non réalisé à ce jour.
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Warb Nicolaas

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Morandi Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Warb Nicolaas
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Warb Nicolaas
REALITES NOUVELLES /1946-1956 / Etienne Béothy, Marcelle Cahn, etc.
timbre postal de Warb Nicolaas
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Warb Nicolaas 
  Quelques notes de biographie . . .
C'est la rencontre de Georges Vantongerloo, en 1939, qui m'a amené au constructivisme tout en y ajoutant ma personalité. Nicolaas Warb
Warb Nicolaas dans son atelier
Affiche collective / Nicolaas Warb


Toutes les affiches


D'origine hollandaise, Nicolaas Warb, pseudonyme de Sophie Warburg, est née à Amsterdam en 1906. Elle disparaîtra alors qu'elle n'a que 50 ans. Peintre abstrait, elle fut élève de l'Académie d'Art d'Amsterdam.

Très jeune, elle décide de s'installer à Paris (1928). Nicolaas Warb fréquente alors les Académies libres de Montparnasse dans le souci à la fois d'apprendre encore et d'être confrontée à d'autres artistes. Amie de Jean Leppien, elle participera au Salon des Réalités Nouvelles dès son lancement en 1946 et deviendra, jusqu'à sa disparition, une habituée de cet événement. Une de ses oeuvres, « Jour de fête », lui rendra hommage à titre posthume pendant le 21ème Salon du nom en 1966 ; il y aura là, accrochées à ses côtés, hommage posthume aussi, des oeuvres de Francis Picabia, d'Albert Gleizes, de Nicolas de Stael, de Chaissac, d'Auguste Herbin, de Roger Bissiere et bien d'autres encore.



En 1946, l'une de ses lithographies est retenu parmi les douze de l'album que publie Charles Etienne : « Art abstrait » (Ed. Opéra, Paris) ; on la trouve là en compagnie de Poliakoff, Del-Marle, Hartung, Domela, Schneider, etc. L'artiste participe également aux expositions de groupe d'art abstrait en France et à l'étranger (Hollande, Italie, etc.) ; elle signe le Manifeste du Groupe Espace en 1951.
Elle peint généralement ses huiles sur des panneaux de bois, souvent du contreplaqué. Elle réalisera également de nombreuses gouaches sur papier. Son inventivité est élégante. Nicolaas Warb, influencée par Vantongerloo et les constructivistes, pratique une abstraction géométrique. Elle a montré ses travaux dans des expositions personnelles qui furent organisées en 1947 (Galerie Greuze) et 1954 (Galerie Colette Allendy), à Paris.

Une exposition, posthume, de ses oeuvres se tiendra de nombreuses années plus tard à la Galerie Maria de Beyrie (1974). Deux de ses oeuvres furent récemment présentées au cours de l'exposition « Aspects de l'abstraction » (Musée d'Art Moderne, Mairie du 11ème Arrond., Paris, 2005).