En mémoire . . .
Portrait de Danielis Massimo
"L'image peinte ou imprimée est le lieu de réunion entre artistes et spectateurs : l'interface de deux expériences."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« M. Danielis: Malerei », Cat. exposition, Bayerischen Landesbank, Munich, 1996
« Massimo Danielis » in Mittelbayerische Zeitung (Allemagne), 1997
« Massimo Dalielis », in Donauwörther Zeitung (Allemagne), 2000
« Von Menschen und Mauern », F. Inoue-Krätzler, Cat. Versus Arte, Zurich, 2002
A lire de l'artiste :
Catalogue(s) raisonné(s)
* "Druckgraphik The prints", M. Danielis und M. von Manstein Verlag, Pfaffenhofen, 2008
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Danielis Massimo

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Danielis Massimo
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Danielis Massimo
ARTISTES D'AUJOURD'HUI /XXème siècle /
timbre postal de Danielis Massimo
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Muet mais . . . parlant !
     Durée : ()
Affiche d'exposition Danielis Massimo 
  Quelques notes de biographie . . .
Les oeuvres (de Massimo Danielis) disent : Je suis un paysage, une paroi, un homme, et dans un proche instant : un son bleu, jaune et vert. M. Inoue-Krätzler
Danielis Massimo dans son atelier
Affiche / M. Danielis dans son atelier


Toutes les affiches


Massimo Danielis est né en 1963 à Neuss en Allemagne. Peintre, graveur, lithographe, illustrateur et concepteur de livres d’artiste, il partage son temps entre Pfaffenhofen en Allemagne et Udine en Italie. Après hésitation, et un diplôme de Tourisme, Massimo Danielis va suivre, à partir du début des années 90, un enseignement artistique qui le mènera tout d’abord en Espagne, à l’Académie d’Art de Séville en tant qu’étudiant libre, puis en Allemagne où il sera, pendant près de 3 ans, l’élève de l’Académie des Arts de Nuremberg. L’artiste poursuivra et mènera à terme sa formation - de 1995 à 2000 - à l’Académie des Arts de Munich sous la direction du professeur Weisshaar.

La passion créative de Massimo Danielis l’entraîne, et son art avec lui, à évoluer dans plusieurs domaines qui s’imbriquent avec bonheur les uns dans les autres : peinture colorée sur la toile ou le papier, oeuvre graphique dont l’artiste explore avec un plaisir évident les différentes techniques, notamment la gravure sur cuivre - pointe-sèche, eau-forte, aquatinte - et la lithographie. L’artiste se passionne également pour les livres à petit tirage, comme « Somerzang » en 2003 ou « Hymnus Caritati » en 2006 qui contiennent des gravures originales et dont les textes sont lithographiés.



Danielis veut rencontrer le coeur des choses, ne cherchant jamais la facilité et l’artifice. Ses thèmes tournent autour de l’homme, de la maison, des parois, du paysage ; il amorce, raye, recouvre, charge, découvre, suggère, aime les signes et les marques qui font sens, sans jamais se soucier de décrire l’apparence de la réalité.

L’art de Massimo Danielis est un savant mélange de cette réalité qu’observe son œil et d’abstraction, une manière de nous donner à voir son propre sentiment du monde qui nous entoure. Depuis plusieurs années, peinture et oeuvre graphique, il expose régulièrement en Allemagne et en Italie, et a participé à de très nombreux événements collectifs. Il s’agit là d’un très beau travail qui touche en profondeur, entre bonheur et réflexion.