En mémoire . . .
Portrait de Cargaleiro Manuel
"La céramique ? Le feu est la vie."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Cargaleiro desenhos : 1954-1985 », J. Guimaraes, Ed. Lello & Irmao, Porto 1988
“ Manuel Cargaleiro, pintura”, A. I. Ribeiro, Ed. Livros Horizonte, 1997
« Pintura Gouaches e Cerâmica de M. Cargaleiro », in revue Latitudes, n°10, 2000
« Manuel Cargaleiro », Gilbert Lascault, Ed. Palantines, 2003
A lire de l'artiste :
Catalogue(s) raisonné(s)
Cerâmicas 1950-1999 », Ed. Fundaçao Manuel Cargaleiro, Lagoa, 1999
Obra gravada 1957-2003 », Ed. Fundaçao Manuel Cargaleiro, Lagoa, 2003
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Cargaleiro Manuel

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
De Chirico Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Cargaleiro Manuel
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Cargaleiro Manuel
ECOLE DE PARIS /1945-1960 / Jean Degottex, Georges Mathieu, etc.

Affiche d'exposition Cargaleiro Manuel 
  Quelques notes de biographie . . .
Alvéolaire et pleine de réminiscence aux tuiles brûlées de la lumière de son pays, sa peinture a sans doute été influencée par celle de Vieira da Silva, sans toutefois ne jamais rien perdre de son originalité. Fernando de Pamplona
Cargaleiro Manuel dans son atelier
Affiche d'exposition / Manuel Cargaleiro


Toutes les affiches


Manuel Cargaleiro, peintre portugais, est né en 1927 à Portogallo (Portugal). Très tôt, il travaille dans le domaine de la céramique, puis de la peinture. Cargaleiro apprend en autodidacte. Il réalise des carreaux de faïence, l’Azulejo, dont il deviendra le véritable maître ; cet art, qui a toute son importance aujourd’hui encore au Portugal, avait été apporté par les Arabes dans la péninsule ibérique.


Manuel Cargaleiro réalise, à partir du début des années 50, de grandes compositions murales. Il vient s’installer en France en 1957, pays qui devient sa seconde patrie. Il est influencé par les artistes de l’Ecole de Paris, fait évoluer son art auprès de l’avant-garde parisienne (Delaunay, Ernst, Vasarely, Klee, etc.). Son art se construit sur des échanges constants entre céramique et peinture. Ses compositions se basent sur des modules géométriques et une gamme de couleurs primaires, pourtant très riche en nuance, suggérant le mouvement dans l’espace. Si la peinture et l’importante oeuvre graphique - lithographies, gravures ou sérigraphies - sont les expressions de valeurs intimes, la céramique murale joue un rôle social.
















Manuel Cargaleiro accède à la commande publique, en France notamment par le Ministère de la Culture, au Portugal et en Italie ; l’artiste réalise, à Paris, des fresques pour la station du métro Champs-Elysées Clémenceau en 1995, il travaille également pour le Musée de Vietri. Il reçoit reconnaissance et honneur tant en France que dans son pays natal. En 2004, a lieu l’inauguration de la Fondation-Musée Manuel Cargaleiro, Musée de Vietri auquel l’artiste a fait don de très nombreuses oeuvres. Ce lieu est un centre important pour l’art de la céramique et les travaux de nombreux céramistes internationaux y sont présentés.

Cargaleiro vit et travaille à Paris.