Background Image

Louis Marcoussis

"Couleur séparée de la forme, rimes plastiques, lumière."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Louis Marcoussis, de son vrai nom Ludwig Casimir Ladislas Markus - jusqu’en 1912 -, est né à Varsovie (Pologne) en 1878. Il abandonne (en 1901) ses études de droit à Varsovie, pour commencer des études de peinture à l'Académie des Beaux-arts de Cracovie. Il a 25 ans, lorsqu’en 1903, il vient à Paris. Il continue ses études d’art à l'Académie Julian dans l’atelier de Jules Lefebvre.
L’artiste exposera pour la première fois au Salon d’Automne de 1905. Il gagne sa vie en faisant des caricatures pour des journaux satiriques ("La Vie parisienne", "L'Assiette au beurre"). L'année 1907 est une année de crise de création : l’artiste détruit son oeuvre et abandonne la peinture pour un temps. Markus va cependant très rapidement faire partie du milieu de la bohème artistique de Montmartre et de Montparnasse en se liant à Jean Moréas, Alfred Jarry et Edgar Degas. Il fréquente les cafés où il fait la connaissance de Braque, Picasso, Apollinaire ; c’est ce dernier qui lui fera franciser son nom : il devient Louis Marcoussis. L’artiste fera naturellement partie du courant avant-gardiste de l'École de Paris (G. Apollinaire, Picasso, Juan Gris, Max Jacob, Metzinger, etc.).
Au départ impressionniste, son art ira au cubisme vers 1910. En 1912, il participe au salon Section d'Or à la Galerie La Boëtie. Il épouse Alice Halicka, une peintre polonaise, en 1913. Les années de guerre l'obligeront à retourner en Pologne pour être mobilisé ; il s’engagera par la suite dans la Légion étrangère où il servira jusqu’en 1919.
Il participe aux différents Salons parisiens (Salons d'Automne, des Indépendants et Tuileries), ainsi qu’à des manifestations collectives à l’étranger. Sa première exposition personnelle sera organisée en 1925 (Galerie Pierre Chareau). Il exposera aussi chez Bernheim (1929) et Jeanne Bucher (1929). Les années 1930 vont le voir s'adonner essentiellement à la gravure, perfectionnant sa grande habilité aux techniques de l’eau-forte, de l’aquatinte et de la pointe sèche ; il enseignera l’art de la gravure à l'Académie Schläepfer (Paris). Louis Marcoussis réalisera des illustrations sur des poèmes de T. Tzara (1926, 1928), pour "Aurélie" de Gérard de Nerval et "Alcools" d'Apollinaire (1934).
Dans la période de l'entre-deux-guerres il fait plusieurs voyages: Pologne, Angleterre, Belgique, Italie et Etats-Unis ; des expositions sont organisées sur son nom. En 1940, à l'arrivée des troupes allemandes, Louis Marcoussis part pour Cusset, près de Vichy, où il décède un an plus tard. Une exposition posthume des œuvres de l'artiste sera organisée en 1964 au Musée d'Art Moderne à Paris. En 1985 des oeuvres de Louis Marcoussis feront parties de l'exposition "The Circle of Jewish Montparnasse artists in Paris » à New York. Son art est présent dans tous les plus grands musées du monde.

« J’ai toujours été intéressé par les produits de l’art populaire. Les bouteilles ? La lumière joue avec elles, les irise, les transforme. » Louis Marcoussis

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
*« Sa vie, son oeuvre. C.R. des peintures, fixés sur verre, aquarelles, dessins et gravures », J. Lefranchis et autres, Les Editions du Temps, Paris, 1961 Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
« Marcoussis », Jean Cassou, Col. Peintres Nouveaux, Ed. Gallimard, 1930
« L. M. 1883-1941, oeuvres choisies », Ed. Gal. d’Art du Faubourg, Paris, 1948
« Marcoussis », Cat., Ed. Musée National d’Art Moderne, Paris, 1964
« The essential cubism, 1907-1920 », D. Cooper, Ed. The Tate Gallery, 1983

A lire de l'artiste :
Pas d'ouvrage ou de catalogue référencé.

Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ ECOLE DE PARIS MONTPARNASSE / 1915-1935 / Chaïm Soutine, Jacques Lipchitz, etc.
+ CUBISME / 1907-1925 / Robert Delaunay, Marcel Duchamp, Charles Dufresne, Jacques Lipchitz, Jean Metzinger, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir