En mémoire . . .
Portrait de Marcoussis Louis
"Couleur séparée de la forme, rimes plastiques, lumière."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Marcoussis », Jean Cassou, Col. Peintres Nouveaux, Ed. Gallimard, 1930
« L. M. 1883-1941, oeuvres choisies », Ed. Gal. d’Art du Faubourg, Paris, 1948
« Marcoussis », Cat., Ed. Musée National d’Art Moderne, Paris, 1964
« The essential cubism, 1907-1920 », D. Cooper, Ed. The Tate Gallery, 1983
A lire de l'artiste :
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Sa vie, son oeuvre. C.R. des peintures, fixés sur verre, aquarelles, dessins et gravures », J. Lefranchis et autres, Les Editions du Temps, Paris, 1961
L’oeuvre gravé », Solange Millet, préface de Dora Vallier, Ed. Forlaget Cordelia, Copenhague, 1991
*« L’oeuvre peint », C. R. en préparation, Solange Millet, Marseille
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Marcoussis Louis

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Marcoussis Louis
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Marcoussis Louis
ECOLE DE PARIS MONTPARNASSE /1915-1935 / Amédéo Modigliani, Chaïm Soutine, Jacques Lipchitz, Léon Bakst, etc.
CUBISME /1907-1925 / Robert Delaunay, Marcel Duchamp, Charles Dufresne, Henri Laurens, Jacques Lipchitz, Jean Metzinger, etc.
timbre postal de Marcoussis Louis
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Marcoussis Louis 
  Quelques notes de biographie . . .
« J’ai toujours été intéressé par les produits de l’art populaire. Les bouteilles ? La lumière joue avec elles, les irise, les transforme. » Louis Marcoussis
Marcoussis Louis dans son atelier
Affiche d'exposition / Louis Marcoussis


Toutes les affiches




Louis Marcoussis, de son vrai nom Ludwig Casimir Ladislas Markus - jusqu’en 1912 -, est né à Varsovie (Pologne) en 1878. Il abandonne (en 1901) ses études de droit à Varsovie, pour commencer des études de peinture à l'Académie des Beaux-arts de Cracovie. Il a 25 ans, lorsqu’en 1903, il vient à Paris. Il continue ses études d’art à l'Académie Julian dans l’atelier de Jules Lefebvre.


L’artiste exposera pour la première fois au Salon d’Automne de 1905. Il gagne sa vie en faisant des caricatures pour des journaux satiriques ("La Vie parisienne", "L'Assiette au beurre"). L'année 1907 est une année de crise de création : l’artiste détruit son oeuvre et abandonne la peinture pour un temps. Markus va cependant très rapidement faire partie du milieu de la bohème artistique de Montmartre et de Montparnasse en se liant à Jean Moréas, Alfred Jarry et Edgar Degas. Il fréquente les cafés où il fait la connaissance de Braque, Picasso, Apollinaire ; c’est ce dernier qui lui fera franciser son nom : il devient Louis Marcoussis. L’artiste fera naturellement partie du courant avant-gardiste de l'École de Paris (G. Apollinaire, Picasso, Juan Gris, Max Jacob, Metzinger, etc.).


Au départ impressionniste, son art ira au cubisme vers 1910. En 1912, il participe au salon Section d'Or à la Galerie La Boëtie. Il épouse Alice Halicka, une peintre polonaise, en 1913. Les années de guerre l'obligeront à retourner en Pologne pour être mobilisé ; il s’engagera par la suite dans la Légion étrangère où il servira jusqu’en 1919.

Il participe aux différents Salons parisiens (Salons d'Automne, des Indépendants et Tuileries), ainsi qu’à des manifestations collectives à l’étranger. Sa première exposition personnelle sera organisée en 1925 (Galerie Pierre Chareau). Il exposera aussi chez Bernheim (1929) et Jeanne Bucher (1929). Les années 1930 vont le voir s'adonner essentiellement à la gravure, perfectionnant sa grande habilité aux techniques de l’eau-forte, de l’aquatinte et de la pointe sèche ; il enseignera l’art de la gravure à l'Académie Schläepfer (Paris). Louis Marcoussis réalisera des illustrations sur des poèmes de T. Tzara (1926, 1928), pour "Aurélie" de Gérard de Nerval et "Alcools" d'Apollinaire (1934).
















Dans la période de l'entre-deux-guerres il fait plusieurs voyages: Pologne, Angleterre, Belgique, Italie et Etats-Unis ; des expositions sont organisées sur son nom. En 1940, à l'arrivée des troupes allemandes, Louis Marcoussis part pour Cusset, près de Vichy, où il décède un an plus tard. Une exposition posthume des œuvres de l'artiste sera organisée en 1964 au Musée d'Art Moderne à Paris. En 1985 des oeuvres de Louis Marcoussis feront parties de l'exposition "The Circle of Jewish Montparnasse artists in Paris » à New York. Son art est présent dans tous les plus grands musées du monde.