En mémoire . . .
Portrait de Dubuffet Jean
"Il faut faire abstraction de toutes les habitudes."
  Notes de biographie               coup de coeur
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Le travail de Jean Dubuffet », G. Picon, Skira, Genève, 1973
« J. Dubuffet : a retrospective », Guggenheim museum, New York, 1973
« Dubuffet », A. Franzke, Abrams, New York, 1981
« Catalogue des travaux de J. D. », 35 Vol., Minuit, Paris
A lire de l'artiste :
« Prospectus et tous écrits », 4 tomes, Gallimard, Paris, 1967/1995
Catalogue(s) raisonné(s)
Catalogue général autoritaire des gravures et lithographies », Noel Arnaud, Ed. Musée de Silkeborg (Danemark) pour le bon plaisir d'Asger Jorn, 1961
*« Catalogue des travaux », 38 fascicules, M. Loreau, A. Trentinian-Ponge et J. Dubuffet, Fondation Dubuffet, Paris - Genève, de 1966 à nos jours
Théâtres de la mémoire », fascicules XXXII et XXXIII, Ed. de Minuit, 1982
L’oeuvre gravé et les livres illustrés », 2 Vol., Sophie Webel, Galerie Baudoin Lebon, Paris, 1991
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Dubuffet Jean

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Penalba Alicia
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Dubuffet Jean
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Dubuffet Jean
ART BRUT /1945-1985 / Adolphe Wölfli, Aloïse, Heinrich Anton Müller, Laure Pigeon, Jeanne Tripier, etc.
SCULPTURE MODERNE /1930-1970 / William Kenneth Armiage, Constantin Brancusi, Anthony Caro, Naum Gabo, Pablo Gargallo, Isamu Noguchi, etc.
Affiche d'exposition Dubuffet Jean 
  Quelques notes de biographie . . .
"L'art ne vient pas se coucher dans les lits qu'on a faits pour lui ; il se sauve aussitôt qu'on prononce son nom. Ce qu'il aime, c'est l'incognito, ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s'appelle." - Jean Dubuffet
Dubuffet Jean dans son atelier
Affiche d'exposition / Jean Dubuffet


Toutes les affiches



Jean Dubuffet est né au Havre en 1901. Il s'inscrit aux cours du soir de l'Ecole des Beaux-arts. Il étudie le dessin à l’Académie Julian en 1918, fréquente Suzanne Valadon et Max Jacob, rend visite à Raoul Dufy dans son atelier, mais . . . abandonnera l’art pour travailler dans l’entreprise familiale (négoce en vins).

Jean Dubuffet, après un aller et retour entre art (1933-1937) et commerce (1937-1942), décide de se consacrer exclusivement à la peinture. Il pratique alors une peinture figurative, expérimente, remet en permanence en questions formes, matériaux et techniques. Il fait la connaissance de Paulhan, puis de Pierre Seghers, Eluard, André Frénaud, Guillevic, Francis Ponge, Jean Fautrier et d’autres encore. Sa première exposition personnelle sera organisée en 1944 (Galerie René Drouin, Paris). Dubuffet réalise ses premières lithographies chez Fernand Mourlot.














Son art, qu’il expose à Paris, fait scandale car Dubuffet représente des personnages primitifs aux organes sexuels apparents. La lecture de « La création chez les malades mentaux » de Hans Prinzhorn l’amène à pratiquer un art brut ; « la peinture dit mieux que les mots » dit Dubuffet, la peinture devenant une thérapie sauvage et involontaire. En 1947 a lieu sa première exposition à New York à la Galerie Pierre Matisse, première d’une série qui durera jusqu’en 1959. Dans les années 50, Dubuffet fixe et cloisonne des empreintes, use de matériaux divers pour décrire les « paysages du mental ». Il imaginera, dans la décennie suivante, le cycle de « l’Hourloupe », un inventaire d’un monde « parallèle au nôtre ». Cet inventaire, qu’il achèvera en 1974, est constitué à la fois de peintures et de sculptures gigantesques en époxy pour lesquelles il cerne de noir des formes bleu, blanc, rouge. D’autres oeuvres suivront encore : les « Théâtres de mémoire », les « Sites », les « Mires » et les « Non-lieux ». A l'occasion du 80ème anniversaire de sa naissance, de grandes expositions seront organisées à New York (Guggenheim Museum) et Paris (Centre Georges Pompidou).


Jean Dubuffet, considéré comme l’un des artistes les plus importants du XX° siècle, est mort à Paris en 1985.