En mémoire . . .
Portrait de Cocteau Jean
"J'appris l'échelle des valeurs secrètes."
  Notes de biographie               coup de coeur
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Cocteau par lui-même », A. Fraigneau, Seuil, 1963
« Jean Cocteau, poète graphique », A. Fraigneau et P. Chanel, Ed. du Chêne, 1975
« Jean Cocteau », François Nemer, catalogue du Centre Pompidou, 2003
« Jean Cocteau le magnifique », P. Fulacher et D. Marny, Gallimard, 2013
A lire de l'artiste :
« L'Ode à Picasso », Cocteau-Picasso, l'école des lettres, Paris, 1996
Catalogue(s) raisonné(s)
« Cocteau : les céramiques », Annie Guédras, Galerie L. Teillet et Edouard Dermit, Paris, 1989
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Cocteau Jean

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Anne Turlais
Coup de coeur
Appleby Théodore
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Cocteau Jean
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Cocteau Jean
DES « SINGULIERS » /XXème siècle /

Affiche d'exposition Cocteau Jean 
  Quelques notes de biographie . . .
"Le souffle qui m’habite, je le connais mal, mais il n’est pas tendre. J'ai l'angoisse de l'heure et j'ai peur de la vie. " - Jean Cocteau
Cocteau Jean dans son atelier
Affiche / Cocteau peint une céramique


Toutes les affiches


Jean Cocteau est né en 1889. L'oeuvre protéiforme du poète Jean Cocteau, selon ses propres mots, se divisait en « poésie de roman, poésie de théâtre, poésie critique, poésie cinématographique ».














Poète évidemment, romancier (Les Enfants terribles), dramaturge (Les Parents terribles), cinéaste (Orphée, La Belle et la Bête, etc.) donc, mais aussi décorateur pour le théâtre, céramiste ou encore lithographe. Il fit des affiches (Les Ballets russes de Diaghilew), décora l'intérieur de chapelles (Villefranche-sur-Mer, Milly-la-Fôret, Londres) et une salle des mariages (Menton), s'essaya à dessiner quelques cartons de tapisseries. Il illustra de très nombreux livres, plusieurs de ses propres textes (Thomas l'imposteur, Le Potomak), et tant de textes de poètes ou d'écrivains (Radiguet, Hugnet, etc.).














Son oeuvre graphique fut, est encore, largement exposé. Peut-être, diront certains que son oeuvre dessiné recelait plus d'authenticité dans la première partie de sa vie, le trait, par la suite, immuablement ininterrompu, se fabriquant une éternelle et même représentation. Cocteau aimait à travailler les sujets mythologiques, les portraits et les scènes de genre. Nombre de ses dessins au trait sont réunis dans des albums (Dessins, Le Mystère de Jean l'Oiseleur, etc.).


A la fin de ses jours, vinrent les honneurs officiels.
Jean Cocteau est mort en 1963.