Background Image

James Rosenquist

"La peinture ne peut pas être produite à la chaîne, contrairement à ce que peuvent penser certains."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

James Rosenquist est né en 1933 à Grand Forks (Dakota, Etats-Unis). Il fera ses études à la Minneapolis School of Art, puis à l’Université du Minnesota (1948-1952). Il s’installe à New York en 1955, reçoit un enseignement à l’Art Student League, mais il travaille finalement pour la publicité.
En 1960, James Rosenquist s’engage dans l’aventure du Pop Art. Sa première exposition personnelle se tiendra en 1962. Il va conserver dans ses toiles des données qu’il maîtrisait dans son travail publicitaire (image simplifiée, grand format, style, ampleur, échelle, association visuelle, sens des couleurs, etc.). L’art de Rosenquist parle des grands mythes modernes. L’artiste investit tous les murs des lieux d’exposition avec d’immenses peintures-environnements qu’il installe sur des panneaux morcelés. James Rosenquist peint des images familières, des pamphlets politiques ou tableaux-manifestes, s’engageant contre la guerre du Viêt-nam qui sévit alors, contre le monde de l’atome.
Vers la fin des années 60, l’artiste participe aux recherches de l’Op Art, travaille le plastique ; Rosenquist découpe ses oeuvres en lamelles afin que l’on puisse se promener au travers de ses créations. A partir du milieu des années 70, l’artiste composera un ensemble de peintures-montages glacées et raffinées.
En 1995, James Rosenquist entreprend une série de constructions en papier (New Paper Constructions). Ses plus récentes oeuvres, où les couleurs sont rompues de blanc, sont abstraites, une abstraction qui est à rapprocher de celle du peintre Noland.
James Rosenquist partagait son temps entre New York et Arekipa (Floride, Etats-Unis). L'artiste est mort le 31 mars 2017.

"Un très vieux proverbe de Venise dit : « L’artiste est à l’eau, le critique se tient sur la berge ». N’est-ce pas vrai et marrant ?" – James Rosenquist

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « James Rosenquist », J. Pierre, Galerie Ileana Sonnabend, Paris, 1965
  • « James Rosenquist », Stedelijk Museum, Amsterdam, 1973
  • « James Rosenquist », J Goldman, Viking Press, New York, 1985
  • « J. R.: a retrospective », S. Bancroft - J. Yang, Guggenheim, New York, 2003
A lire de l'artiste :
  • « Time dust », Tyler Graphics Ltd, New York, 1992
Site internet :
www.jimrosenquist-artist.com

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ POP-ART / 1955-1970 / Pauline Boty, Sigmar Polke, Romero Britto, Tom Wesselmann, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir