En mémoire . . .
Portrait de Coignard James
"Je balafre la toile comme je pose un doigt frémissant sur un visage aimé. Le geste est la cicatrice du peintre."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« James Coignard », Jeffrey Robinson, Ed. Paul Hervieu, Nice, 1981
« James Coignard : Immanence de l’invisible », Alexandre Schwarz, Ed. ECA, 1988
« James Coignard », Marcelin Pleynet, Editions D. Papierski, 1989
« James Coignard : l’oeuvre de 1956 à 1996 », Château-Musée de Cagnes/Mer 1997
A lire de l'artiste :
« Entretien avec François Bénichou », Ed. Sonet, 1986
Catalogue(s) raisonné(s)
L’oeuvre gravé 1959-1976 », Vol. I, Gunnar Bergström, Edition Sonet, Lidingo (Suède), 1976
L’oeuvre gravé 1976-1980 », Vol. II, G. Bergström, Edition Sonet, Lidingo (Suède), 1980
L’oeuvre gravé 1980-1986 », Vol. III, G. Bergström, Edition Sonet, Lidingo (Suède), 1986
L’oeuvre gravé 1986-1998 », Vol. IV, G. Bergström, Edition Sonet, Stockholm (Suède), 1999
L’oeuvre gravé 1998-2005 », Vol. V, Ed. GKM Siwert Bergström, Malmö (Suède), 2007
L’oeuvre gravé 2005-2008 », Vol. VI, Ed. GKM Siwert Bergström, Malmö (Suède), 2008
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Coignard James

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
De Chirico Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Coignard James
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Coignard James
ART LYRIQUE ou INFORMEL, TACHISME /1950-1960 / Jean Degottex, Georges Mathieu, Jackson Pollock, Emil Schumacher, Emilio Vedova, etc.
timbre postal de Coignard James
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Coignard James 
  Quelques notes de biographie . . .
"Henri Goetz me disait : "Pour toi qui ne veut te plier à la discipline de la gravure classique, j'ai trouvé une technique qui doit te correspondre (le carborundum)". - James Coignard
Coignard James dans son atelier
Affiche / James Coignard dans son atelier


Toutes les affiches


Peintre, sculpteur, graveur français est né à Tours en 1925. Il vivait et travaillait à Antibes (Alpes-Maritimes) et nous a quitté en mars 2008.

James Coignard commence ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Nice en 1948. Si son parcours commence par la Côte d’Azur pour s’y poursuivre jusqu'à sa disparition, Coignard aura été très itinérant, vivant d’ailleurs une période américaine à la Nouvelle-Orléans (1985-88). Sa carrière d’artiste est émaillée d’expositions collectives et personnelles en France et à l’étranger où son art est souvent reconnu (Suède, Suisse, Etats-Unis, France, etc.).

Peindre certes, mais aussi sculpter (Sculptures de verre, Venise, 1961 / Bronzes en 1977), il réalisera également et exposera, en 1975, quatorze tapisseries à Brno (Tchécoslovaquie).















Son oeuvre gravé reconnaissable entre tout, gravures au carborundum (procédé de Henri Goetz) essentiellement, est commencé en 1968. Il mariera son talent à un grand nombre de poètes avec lesquels il aima à faire le chemin d’un livre.


Jusque dans les années 60, Coignard peint dans un esprit expressionniste, des couleurs atténuées et une matière très travaillée. Son chemin le mène à l’abstrait, se composant de taches aléatoires, de formes régulières, de caractères typographiques. Les fonds reçoivent une matière importante, les harmonies sont souvent brunes ou grises. L’homme avait le regard droit, la parole et le geste calme qui réfléchissent, sans doute à l’écoute du monde qui l’entourait de tant de laideur, de tant de beauté.