En mémoire . . .
Portrait de Lebasque Henri
"La lumière devient la couleur."
  Notes de biographie              
+
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Henri Lebasque », Paul Vitry, Ed. Henry Floury, 1928
« Henri Lebasque », L. Vauxcelles, Cat. d’expo., Ed. Galerie O. Petrides, 1938
« H. Lebasque, 1865-1937 » Banner, Fairbanks, Ed. Bedford, San Francisco 1986
« La lumière transfigurée » H. de la Touche, Cat. Espace Bonnard, Le Cannet 2002
A lire de l'artiste :
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Henri Lebasque », C. R. en préparation, Denise Bazetoux
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Lebasque Henri

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Morandi Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Lebasque Henri
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Lebasque Henri
IMPRESSIONNISME /1855-1890 / Camille Pissarro, Edgar Degas, Paul Cézanne, Alfred Sisley, Claude Monet, Frédéric Bazille, Berthe Morisot, Mary Cassatt, Gustave Caillebotte, Vincent Van Gogh, etc.
timbre postal de Lebasque Henri
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Lebasque Henri 
  Quelques notes de biographie . . .
"Sa palette est vivante. Elle crée. Les formes s'animent dans la lumière. L'art du dessin point servile mais évocateur, soutient l'art du coloriste qui est de la plus noble, de la plus consciencieuse sincérité." - Copeau
Lebasque Henri dans son atelier
Affiche / Vue depuis l'atelier du Cannet


Toutes les affiches


Henri Lebasque est né en 1865 à Champigné (Maine-et-Loire). Il suit un enseignement à l’Ecole des beaux-arts d’Angers, puis vient à Paris en 1886. Il est élève de Bonnat, assiste Humbert dans la décoration du Panthéon. Henri Lebasque rencontre Pissarro et Renoir qu’il fréquente et qui auront une grande influence sur lui. Lebasque participe aux expositions collectives parisiennes : Salon des Indépendants, Salon des Artistes Français, Salon d’Automne duquel il est cofondateur et restera membre jusqu’à sa mort.

En 1893, Henri Lebasque rencontre Luce et Signac, et adopte pour quelques années le pointillisme. Vivant, dans les années 1900, à Lagny, il peint les proche bois de la Marne. C’est à partir de sa découverte du Midi de la France que va s’opérer une transformation radicale dans sa peinture, modifiant sensiblement sa palette. Henri Lebasque continuera un temps à séjourner dans d’autres régions (Vendée, Normandie, Bretagne), mais son pays d’élection se situera entre Sanary et Nice. L’artiste représente les membres de sa famille dans des décors intérieurs ou extérieurs, des bords de rivière ou sur des plages, ceux où il séjourna longuement. Après Saint-Tropez, Sainte-Maxime, c’est finalement au Cannet qu’il choisit de s’installer définitivement ; il est l’ami et le voisin de Pierre Bonnard.




Bien « qu’à l’écart », Lebasque se sera lié avec Matisse, Rouault, Dufy, Valtat ou Manguin, ce dernier lui ayant fait découvrir le Midi. Henri Lebasque connaîtra de son vivant succès et estime. Il a travaillé aux décorations du théâtre des Champs-Elysées et à celles du transatlantique « Paris ». A l’été 1937, Henri Lebasque meurt au Cannet (Alpes-Maritimes).

En 1957, une grande exposition rétrospective est organisée au Musée des Ponchettes à Nice. Peintre de la lumière, coloriste et dessinateur, Henri Lebasque exprime dans son art sa vision enjouée de la vie. L'ensemble de ses oeuvres met en avant l’amour de la vie, de la beauté, de la sérénité et de la paix qui l'habitent.