Background Image

Giuseppe Santomaso

"Corrente veut être un cri expressif, une manifestation de colère, d'amour et de justice aux coins des rues."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Le peintre-graveur-lithographe Giuseppe Santomaso est né à Venise en 1907. Il étudiera l’art à l’Académie des Beaux-Arts de sa ville natale (1932-1934). Il entame sa carrière graphique en 1938, mode d’expression qu’il n’abandonnera jamais, participant également par ce biais à l’aventure du livre illustré moderne. Fasciné dès son adolescence par les avant-gardes, il voyagera (1937) d'abord aux Pays-Bas où il étudiera les artistes impressionnistes et fauves. Après un séjour à Paris (1939), où sera profondément marqué par les œuvres de Matisse, Braque, Bonnard et Picasso, le jeune artiste s’engagera dans le mouvement Corrente qui se développa à Milan entre 1938 et 1943 et qui reflétait l'exigence d'une rupture avec la rhétorique officielle.
En 1946, Santomaso deviendra membre-fondateur de la « Nuova secessione artistica italiana » qui prendra par la suite le nom de « Fronte Nuovo delle Arti » - groupe d’artistes anti-fascistes -, prenant ensuite sa place au sein du Groupe des Huit (Gruppo degli Otto, avec Renato Birolli, Antonio Corpora, Ennio Morlotti, Emilio Vedova, Giulio Turcato, Afro Basaldella et Mattia Moreni ) ; c’est au cours de cette période que l’artiste mène ses premières recherches vers l'abstraction.
Entre 1948 et 1950, ses œuvres révèlent une mise en valeur de la couleur, qui l'emporte sur la construction formelle de la période précédente. L’expression de Giuseppe Santomaso est alors instinctive, la couleur demeurant un élément essentiel. L’art de Santomaso est fondé sur l’automatisme du geste, sur l’exploitation des transparences et sur la vibration des couleurs. L'artiste a puisé sa palette chromatique dans la tradition de la peinture vénitienne, conférant à son oeuvre une essence nouvelle et vibrante, mêlée de poésie.
Expositions collectives et personnelles se succèdent ; on notera sa participation à la Documenta de Kassel (1955, 1959 et 1964), à la Biennale de São Paulo (1961), à la Biennale de Tokyo (1967) et à la Biennale de Venise (13 fois !), ou encore son exposition personnelle à la Fondation Joan Miro de Barcelone en 1979. De nombreuses rétrospectives de son œuvre sont organisées (Stedelijk Museum d’Amsterdam et Bruxelles en 1960, Hambourg et Berlin en 1965-66, Venise en 1982, Locarno en 1990).
De 1957 à 1974, Giuseppe Santomaso enseignera aux Beaux-Arts de Venise.
L’artiste est décédé à Venise en 1990.

J'étais au café Angelo à Rialto, je ne connaissais personne à Venise. Je demandai au patron où je pouvais rencontrer un artiste moderne. Giuseppe Santomaso a deux grands yeux chauds. Il savait tout sur l'histoire de Venise et a dit les choses les plus fascinantes sur le passé de la grande ville. Peggy Guggenheim

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Giuseppe Santomaso », Pierre Francastel, Ed. Erker-Galerie, St Gallen, 1962
  • « Giuseppe Santomaso », collectif, cat. d’expo., Fond. Miro, Barcelone, 1979
  • « Oeuvre 1984-1986 », W. Haftmann, cat., Ed. Erker-Galerie, St Gallen, 1987
  • « L’opzione astratta », collectif, cat., Fond. Giorgio Cini, Ed. Marsilio, 2008
A lire de l'artiste :
  • Pas d'ouvrage ou de catalogue référencé.
Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ ART LYRIQUE ou INFORMEL, TACHISME / 1950-1960 / Jackson Pollock, Emil Schumacher, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir