Background Image

Gerard Titus_Carmel

"C’est un chant à deux voix (peindre et écrire) que j'espère enliées et livrées ensemble au creux du même silence."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Gérard Titus-Carmel est né à Paris en 1942. Il s’intéresse très tôt à l’art moderne et suivra, de 1958 à 1962, la formation de l’Ecole Boulle, école technique du meuble et de la décoration ; il s’initie au dessin et à la gravure. Titus-Carmel travaillera longtemps auprès d’Antonio Segui et de Vladimir Velickovic dans un atelier commun à Arcueil. L’artiste, à cette époque, a largement recours dans ses créations à un humour de l’objet « kitsch », source d’inspiration qui rend alors ses oeuvres à la fois insolites et énigmatiques.
Dessinateur d’une très grande précision, travaillant par séries successives, Titus-Carmel utilise de manière privilégiée le dessin pour s’exprimer. Dès 1964, représentant souvent la France, Titus-Carmel va participer à de nombreuses expositions internationales de groupe en France comme à l’étranger (Biennales de Paris, Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Salon de Mai, Interférences, Exposition universelle d’Osaka en 1982, etc) ; il montrera régulièrement, à partir de 1967, son travail dans près de 200 expositions personnelles (en France, à Paris notamment, mais aussi à Tokyo, New York, etc). Titus-Carmel participera aux plus importantes expositions internationales de gravure (Ljubljana, Cracovie, Tokyo, Vienne, Grenchen, Biella, Bradford, Baden-Baden, Prague) et de nombreux prix lui seront décernés.
L’artiste, au début des années 70, s’intéresse à l’évolution de la détérioration de l’objet ; la participation active ou mentale du spectateur, élément qui caractérisera toujours la production de l’artiste, est déjà à cette époque largement sollicitée. Titus-Carmel ne cessera de jouer un rôle des plus actifs dans le courant général de l’art conceptuel et, plus particulièrement, au sein du mouvement « Land art », puisque travaillant sur la définition de « lieux ». Il explore l’espace qui sépare l’objet de son imitation. Dans un style à tendance abstraite, Titus-Carmel reviendra à la peinture dans le milieu des années 80.
Dès ses premières expositions, dans les années soixante, son oeuvre peint ou dessiné, comme son oeuvre graphique (lithographies, gravures, sérigraphies), révèle un goût puissant pour la littérature. Il illustrera des poètes comme Jacques Dupin ou Philippe Jaccottet, avant de donner ses propres recueils de poèmes ; il a publié à ce jour une quarantaine de livres, essais et recueils de poésie. En 1992, Titus-Carmel publiera des réflexions sur la peinture (« Elle bouge encore . . . » Ed. Actes Sud).
Son œuvre est représentée dans une centaine de musées et de collections publiques. L’artiste a également réalisé une oeuvre monumentale ( Ministère des Finances à Paris, DRAC Champagne-Ardenne, le Palais des Congrès à Nantes, etc).
Peintre, graveur, dessinateur, créateur d’environnements, Gérard Titus-Carmel vit et travaille à Oulchy-le Château (Aisne).

Affiche, Coupe du monde de football, 1982Affiche d'exposition, USA, 1992Titus-Carmel, une décennie, T. Trèmeau, et autres, Ed. Palantines, 2000La part du livre, P. Casson et E. Devolder, Ed. Dumerchez, 1995Allée, contre-allée, M. Froidefond, Ed. R.M.N., 2008

Se planter là, à la lisière, et peindre. Gérard Titus-Carmel

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Le Procès du modèle », M. Tisserant, Ed. SIM, Collection Opsis, Paris, 1974
  • « Dessins : suites & séries, 1971-1979 », E. Franz et autres, Ed. Maeght, 1980
  • « Titus-Carmel », C. Gailly, in Repères, n°71, Ed. Gal. Lelong, Paris, 1991
  • « La part du livre », P. Casson et E. Devolder, Ed. Dumerchez, Paris, 1995
A lire de l'artiste :
  • « Elle bouge encore . . . », Ed. Actes Sud, Avignon, 1992
Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ ARTISTES D'AUJOURD'HUI / XXème siècle /
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir