En mémoire . . .
Portrait de Baselitz Georg
"Je ne suis pas allé un matin dans mon atelier en prenant une toile et en la peignant à l'envers."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
«Baselitz, Sculptures», CAPC, Bordeaux, 1983
«Georg Baselitz», Stedelijk Van Abbemuseum, Eindhoven, 1985
«Baselitz», S. Pagé, MAM de la ville de Paris, 1996
«Baselitz, rétrospective», D. Waldman, Guggenheim Museum, New York, 1995
A lire de l'artiste :
«La bella maniera», H. Cousseau, E. Brugerolles, G. Baselitz, ENSBA, Paris, 2002
Catalogue(s) raisonné(s)
*«Gravures, 1963-1983», G. Baselitz, S. Gohr et R. Mason, Cabinet des Estampes, Genève, 1984
Werverzeichnis der Druckgraphik, 1963-1974 », Vol. I, Fred Jahn, Gachnang & Springer, Berne-Berlin, 1983
Werverzeichnis der Druckgraphik, 1974-1982 », Vol. II, Fred Jahn, Gachnang & Springer, Berne-Berlin, 1987
Grabados - gravures - prints, 1964-1990», Ed. Cabinet des Estampes (Genève), Ivam Centre Julio Gonzales (Valence) et Tate Gallery ( Londres), 1991
Gravures monumentales», R. Mason, Ed. Musée Rath, Genève, 1999
Druckgraphik 1964-1983», Michael Semff, Ed. Hatje Cantz, 2008
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Baselitz Georg

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
Miro Joan
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Baselitz Georg
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Baselitz Georg
NEO-EXPRESSIONNISTES ALLEMANDS / NOUVEAUX FAUVES /1975-1985 / Karl Horst Hödicke, Luciano Castelli, Walter Dahn, Jiri Georg Dokoupil, Rainer Fetting, Anselm Kiefer, etc.

Affiche d'exposition Baselitz Georg 
  Quelques notes de biographie . . .
"L'artiste n'a de responsabilité envers personne. Son rôle social est associal. Sa seule responsabilité réside dans sa position face au travail qu'il accomplit." - Georg Baselitz
Baselitz Georg dans son atelier
Affiche / Baselitz dans son atelier


Toutes les affiches



Georg Hans Kern adopta en partie le nom de sa ville natale, Deutschbaselitz, quand il gagna Berlin-Ouest. Baselitz est né en 1938 . Il commença ses études à l’Ecole Supérieure des Arts (Berlin-Est) en 1956-1957, pour les poursuivre, de 1958 à 1964, à Berlin-Ouest auprès de Hann Trier. Il découvre les écrits de Lautréamont, d’Artaud, la peinture expressionniste-abstraite. Il rédige un premier manifeste en 1961, puis un second l’année suivante, où s’exprime une volonté de rupture avec l’esthétique abstraite.

Sa première exposition, en 1963 (Galerie Werner et Katz, Berlin) provoque un scandale car deux de ses toiles sont jugées obscènes. En 1966, à l’occasion d’une exposition à Berlin, il publie un autre manifeste intitulé « Les Grands Amis ». Son travail se diversifie peu à peu ; Baselitz peint, mais aussi il dessine, grave et sculpte.

En 1977, il est nommé professeur à l’Académie d’Art de Karlsruhe, il le sera plus tard, de 1983 à 1988, à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués de Berlin. Baselitz fait partie de la génération de peintres allemands qui s’est appropriée l’héritage allemand meurtri par le nazisme. A la recherche de l’identité nationale, puisant au plus profond de leurs racines germaniques, ceux-ci ont mis en place un langage pictural national qui sera baptisé « néo-expressionnisme ». Baselitz étudiera dans un contexte fortement marqué par l’abstraction américaine et par celle de l’Ecole de Paris. Sans doute lié à son besoin d’affirmation, ses premières peintures provoquent.
Le travail de Baselitz se caractérise par une évolution rapide et saccadée. Sa première manière, plutôt informelle, aux pâtes lourdes et épaisses, est vite abandonnée.














C’est vers 1965 qu’apparaissent les peintures dites de « héros », hommes toujours placés dans l’impossibilité de communiquer avec le monde qui les entoure. En 1967, les motifs des tableaux sont déchiquetés. C’est en 1969 que Baselitz crée les peintures aux motifs inversés ; tous les sujets de son répertoire personnel sont alors retournés (personnages, arbres, maisons, etc.), l’artiste déclarant avoir trouvé par ce biais la liberté d’affronter enfin les problèmes picturaux. Baselitz est un des plus grands graveurs du XX° siècle ; à partir de 1963, son oeuvre graphique prend une place importante dans son travail, eaux-fortes et gravures sur bois se multiplient. Baselitz a également réalisé des linogravures monumentales.



A partir de 1976, sa gravure se réfère aux tableaux. L’oeuvre tourmentée de Baselitz surprend par la violence, par la radicalité de son propos, l’artiste représentant le monde comme il le perçoit : "à l'envers, tel qu'il est".