Background Image

Geneviève Asse

"Par la gravure, je crois que je peux atteindre cet aigu extrême qui m'attire."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Geneviève Asse est née dans la Morbihan (Vannes) en 1923. Ses parents sont éditeurs. Elle intègre l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (Paris) en 1940, mais "n'y apprendra jamais la peinture". Elle puise son inspiration dans l'atmosphère de sa Bretagne natale.
Pendant la guerre, elle participe aux combats pour la Libération, s’engageant dans les FFI, puis comme ambulancière ; elle recevra la Croix de guerre. Le peintre Othon Friesz l'introduit dans le groupe de l'Echelle en 1943, année où elle peint ses premières toiles. Asse participe, l’année suivante, au « Salon des moins de trente ans ».
Avant-gardiste de l'après-guerre, elle est à Paris en 1946 et y rencontre de nombreux écrivains et peintres (Poliakoff, Nicolas de Staël, Beckett, etc.). Déjà, son art privilégie la lumière et la couleur, la transparence, cherchant toujours à traduire sa propre relation au monde, déjà elle aime les structures rigoureuses et sobres. Le bleu, sa couleur de prédilection qui la fera reconnaître, est pour Geneviève Asse la couleur de l’espace. Son travail sera remarqué, en 1954, par le collectionneur Jean Bauret qui organise la première exposition de ses oeuvres (Galerie Michel Warren, Paris). Elle se situe alors parmi les abstraits.
Une première rétrospective lui sera consacrée, en 1968, au musée des beaux-arts de Reims. Elle illustrera de nombreux écrivains (Y. Bonnefoy, Beckett, Frénaud, André du Bouchet, Ponge, etc.). Geneviève Asse, parallèlement à sa peinture, développe une oeuvre graphique, composant ses gravures à la pointe sèche et au burin, avec une grande économie de trait. Elle travaillera dans le domaine de la tapisserie, du vitrail (Cathédrale de Saint-Dié, sous la direction de Jean Bazaine), de la porcelaine de Sèvres, ouvrant sans cesse l’éventail à son travail. Exposant au fil du temps dans différentes galeries françaises (La Hune, Claude Bernard, Marwan Hoss, etc.) ou étrangères, son travail est aujourd’hui présent dans de nombreux musées (Rennes, Bron, Caen, Beaubourg, etc.).
Une rétrospective de son oeuvre a été organisée en 1988 par le Musée national d'art moderne (Paris).

« La relation du corps à un horizon poétique constitue l’axe d’une véritable organisation plastique qui repose sur des couplages, comme ceux du vertical et de l’horizontal, du dedans et du dehors, de l’englobé et de l’englobant. » - Michel Collot

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Geneviève Asse », Cat. , Musée Cantini (Marseille), 1987
  • « G. Asse - Peintures », cat. d'expo., Galerie Claude Bernard, 1989
  • « Geneviève Asse », G. Viatte et J.-L. Daval, Ed. Skira (Genève, Suisse), 1995
  • « G. Asse, le volume et le trait », Cat., Ed. Musée de la Cohue de Vanne, 1997
  • « G. Asse : la pointe de l'oeil », Cat., Bibliothèque nationale de France, 2002
  • « Geneviève Asse », Laurent Salomé, Ed. Somogy, 2009
  • « G. Asse - Huiles sur papier », L. Harambourg et autres, Ed. Pagine d'Arte, 2012
  • « Geneviève Asse : Peintures », C. Briend et autres, Ed. Somogy, 2013
  • « Geneviève Asse », Lydia Harambourg, Ed. Ides et Calendes, Neuchâtel, 2015
  • « Geneviève Asse », R.M. Mason et autres, Fage Ed., 2015
A lire de l'artiste :
  • « Un été avec Geneviève Asse », Silvia Baron Supervielle, Ed. de l'Echoppe, 1996
  • « Notes par deux », collection L'art en écrit, Ed. Jannink, Paris, 2003
Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ ECOLE DE PARIS / 1945-1960 / Very numerous artists were member of the School of Paris.
+ ART LYRIQUE ou INFORMEL, TACHISME / 1950-1960 / Jackson Pollock, Emil Schumacher, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir