En mémoire . . .
Portrait de Marc Franz
"Très tôt je ressentais l’Homme comme « laid » ; le cheval me paraissait plus beau et plus pur."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« W. Kandinsky et F. Marc, Der Blaue Reiter », DLM, n°133-134, Ed. Maeght, 1962
« Apocalyptic Vision, Franz Marc », F. Levine, Ed. Harper and Row, NY, 1979
« The Blue Rider in the Lenbachhaus », A. Zweite, Prestel Verlag, 1989
« Franz Marc », A. Hoberg et autres, Cat., Kunstbau Lenbachhaus, Munich, 2006
A lire de l'artiste :
« Briefe aus dem Felde e Aufzeichnungen und Aphorismen » P Cassierer V., 1920
Catalogue(s) raisonné(s)
*« Katalog der Werke », K. Lankheit, Du Mont Verlag, Cologne, 1970
*« The complete works, the oil paintings, works on paper, postcards, decorative arts and sculpture », Vol. I et II, A. Hoberg et I. Jansen, Londres, 2004
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Marc Franz

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Morandi Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Marc Franz
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Marc Franz
EXPRESSIONNISME /1900-1932 / Cuno Amiet, Auguste Chabaud, Otto Dix, Ernst Ludwig Kirchner, Edvard Munch, Otto Mueller, Emil Nolde, Robert Delaunay, Egon Schiele, Chaïm Soutine, etc.
Affiche d'exposition Marc Franz 
  Quelques notes de biographie . . .
"Franz Marc et moi choisirent ce nom sur la terrasse ombragée d’un café de Sindelsdorf. Chacun aimait le bleu, Marc les chevaux, moi les cavaliers. Ainsi le nom de « Blaue Reiter » vint de lui-même." - Wassily Kandinsky
Marc Franz dans son atelier
Affiche d'exposition / Franz Marc


Toutes les affiches


Fils du peintre paysagiste Wilhelm Marc, Franz Marc est né en 1880 à Munich (Allemagne). Il fera des études de théologie, puis de philosophie avant de suivre un enseignement à l’Académie des beaux-arts de Munich de 1900 à 1903 avec Gabriel Hackl et Wilhelm von Diez. Franz Marc peint des paysages, des portraits, des animaux, se donnant pour but de « faire éclater l’espace et l’âme ».

Il fait un voyage en France en 1903, voyage où il découvre les arts japonais et le travail des impressionnistes. Il se lie d’amitié avec August Macke, rencontre le collectionneur Bernard Koehler et Wassily Kandinsky (1911). Sa première exposition personnelle est organisée en 1910 (Kunsthandlung Brackl, Munich). Son art rencontrera désormais un grand succès.

L’artiste entreprend un travail de recherche sur la réduction de la ligne à l’essentiel ; il donne à chaque couleur des qualités caractéristiques (bleu, principe masculin, jaune, féminin, etc.). L’artiste prend les animaux comme sujet principal, car il pense que ceux-ci traduisent son idéal de pureté. Il peint notamment des séries de chevaux qu’il intègre à des paysages et ce thème le rendra célèbre. En 1911, Franz Marc affirme son appartenance à l’Expressionnisme, rejoint la Nouvelle Association des artistes de Munich et est cofondateur, avec Kandinsky, du groupe du Blaue Reiter (Cavalier bleu) dont il rédige une partie de « L’Almanach » (1911).















A partir de 1912, Franz Marc s’intéresse au Cubisme, au Futurisme et à l’Orphisme ; il intègre des éléments abstraits dans ses compositions, la figure, « laide et repoussante », disparaissant de ses dernières oeuvres. En 1913, au « Premier salon d’automne » à Berlin, Marc présente quelques unes de ses oeuvres les plus importantes des dernières années.















En août 1914, la première guerre mondiale éclate ; il se porte volontaire pour combattre dans l’armée allemande. Franz Marc meurt au front, près de Verdun, en mars 1916.