Background Image

Eduardo Chillida

"L’unité ne nous est pas donnée d’abord, il faut la gagner, la mériter."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Eduardo Chillida est né en 1924 au Pays basque espagnol. De 1943 à 1947, il fait des études d’architecture à l’université de Madrid, études qu’il abandonne. En 1947, Chillida suit des cours de dessin et commence à sculpter. En 1948, et pour trois ans, il vit à Paris et expose des oeuvres au Salon de Mai.
Il s’installe à Hernani (Espagne) en 1951 et réalise des sculptures abstraites en fer forgé, reprenant ainsi à son compte la tradition des maîtres ferronniers du Pays basque. La première exposition d’Eduardo Chillida est organisée en 1954 et, quatre ans plus tard, l’artiste reçoit le premier prix de Sculpture à la Biennale de Venise.
En quête de l’inaccessible, le travail d’Eduardo Chillida consiste à définir le vide qui anime la matière, il travaille le fer, taille le granit, l’albâtre, l’acier, le bois, modèle la terre chamottée, conçoit des labyrinthes imaginaires. Dans le monde entier, Chillida réalisera des sculptures monumentales pour des commandes publiques.
L’artiste mènera de front une imposante oeuvre graphique, faite essentiellement de gravures, dans laquelle l’accent se porte sur le blanc, sur l’opposition du plein et du vide. Ses gravures illustreront de nombreux ouvrages. Intéressé par la pensée du philosophe Martin Heidegger, Chillida réalise avec celui-ci l’ouvrage « Art et Espace » (1968).
En 1971, il est nommé professeur à l’université de Houston (Etats-Unis), ville où, en 1966, avait été organisée la première d’une longue série de rétrospectives consacrées à son oeuvre. Tout au long de sa vie d’artiste, Eduardo Chillida aura reçu presque tous les prix existants : de celui de la Biennale de Venise au Kandinsky, du Wilhem Lehmbruck au Principe de Asturias, du Kaiserring allemand au Prix Impérial au Japon. En 2000, il crée sa fondation à Hernani, le Chillida-Leku (le « Lieu-Chillida » en langue basque).
Il meurt en 2002 à San Sebastian. Heidegger, Emile Cioran, ou le poète Octavio Paz et bien d’autres encore, ont écrit sur l'homme et sur son oeuvre.

"Comme la musique silencieuse du mystique espagnol, les formes de Chillida disent -sans dire. Elles disent la réalité duelle de l’univers, les mutations et variations qu’engendre la bataille amoureuse indéfinie entre la forme et l’espace." - Octavio Paz

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
*« L'oeuvre gravé et sculpté », 2 Vol., G. Michelin, Maeght Editeur, 1979 *« L'oeuvre graphique », J. Clay, Maeght Editeur, 1980 Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Chillida », Claude Esteban, Maeght Editeur, 1971
  • « Chillida 1948-1998 », Caja Madrid Fundacion, 1999
  • « Eduardo Chillida », D. Abadie, Galerie nationale du Jeu de Paume, RMN, 2001
  • « Chillida en sus manos », Fundacion Bancaja, 2002
A lire de l'artiste :
  • « Chillida », Galerie Thomas, Munich, 1985
Site internet :
www.eduardo-chillida.com

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ SCULPTURE MODERNE / 1930-1970 / William Kenneth Armiage, Constantin Brancusi, Anthony Caro, Naum Gabo, Pablo Gargallo, Isamu Noguchi, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir