Background Image

Berto Lardera

"Le volume provient de l'air et de la lumière qui pénètrent et remplissent leurs propres vides."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

Berto Lardéra est né en 1911 à La Spezia (Italie). Sans doute influencé par la profession de son père, ingénieur naval, il commence très tôt à sculpter. Berto Lardéra fréquente l’Ecole libre de dessin de 1926 à 1932. La première exposition de l’artiste, qui se tiendra à Milan en 1942, sera suivie de nombreuses autres (Italie, France, Allemagne, Brésil, Belgique, etc.).
Il s’installe à Paris en 1947. Il participe aussitôt à de très nombreuses expositions de groupe et aux principaux Salons annuels parisiens (Salon de Mai, Salon des Réalités Nouvelles). L’artiste, après quelques oeuvres figuratives, s’oriente vers une sculpture abstraite non-figurative dont le style évoluera sensiblement avec le temps.
De 1945 à 1949, Lardéra assemble des éléments géométriques qui ne se développent que dans deux dimensions, quelques surfaces étant à peine bombées. Lardéra veut ainsi démontrer que l’espace peut être occupé et animé autrement que par la matérialité pesante de formes pleines ; Lardéra se place dans la lignée des Pevsner, Tatlin, Archipenko ou Julio Gonzales. Ses propres bases ainsi posées, Berto Lardéra passe à la troisième dimension. Il assemble désormais des plaques de métal découpé, formes simples souvent évidées en leur centre, qu’il répartit plus librement dans l’espace. Pour Lardéra, le vide est son matériau premier ; l’artiste travaille sur la légèreté et sur l’adaptation de ses sculptures à l’environnement. Très souvent les bords de ses plaques sont découpés en forme de créneau, ce qui deviendra l’une des marques distinctives de sa manière. Berto Lardéra travaille sur différents matériaux comme le fer, l’aluminium, le cuivre, l’acier inoxydable ou l’acier Corten.
De 1958 à 1961, Berto Lardéra enseignera la sculpture à la Hochschule für bildende Künste de Hambourg.
Acier encore, Lardéra mènera également une activité de graveur. Berto Lardéra eut l’occasion de réaliser plusieurs ouvrages monumentaux ; parfois, ses oeuvres se sont élevées auprès d’architectures prestigieuses : celle de Mies Van der Rohe à Krefeld (Allemagne), celles d’Aalvar Alto et de Walter Gropius à Berlin, celle de Frank Lloyd Wright dans le Wisconsin (Etats-Unis).
Berto Lardéra est mort à Paris en 1989.

Berto Lardera ne travaille pas seulement le métal : il sculpte le vide quel qu'il soit, dans le plan, le vide interstitiel entre les plans ou le vide entourant la construction c'est à dire l'espace. Jean-Philippe Breuille

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
* « Sculpture de Berto Lardera », Ionel Jianou et B. Lardera, Ed. Arted, Paris, 1968 Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
« Berto Lardera », Michel Seuphor, Ed. du Griffon, Neuchâtel, 1960
« B. Lardera, Plastik, Gouachen, Collagen. Ausstellung 1960-61», Hamburg 1960
« Berto Lardera », Ionel Jianou, Ed. Arted, Editions d’art, Paris, 1968
« Berto Lardera entre deux mondes», Réunion des Musées Nationaux, Paris 2002

A lire de l'artiste :
Pas d'ouvrage ou de catalogue référencé.

Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ SCULPTURE MODERNE / 1930-1970 / William Kenneth Armiage, Constantin Brancusi, Anthony Caro, Naum Gabo, Pablo Gargallo, Isamu Noguchi, etc.
+ REALITES NOUVELLES / 1946-1956 / Etienne Béothy, Marcelle Cahn, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir