En mémoire . . .
Portrait de Venet Bernar
"Un artiste est un explorateur dans le domaine de l’art."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Bernar Venet », C. Millet, Ed. du Chêne, Paris, 1974
« La négation du style », B. Huin, Musée dép. des Vosges, Epinal, 1985
« Venet », J. Van Der Marck, Ed. de la Différence, 1988
« B. Venet », Pierre Arnaud et Achille Bonito Oliva, Ed. Marval, 2001
A lire de l'artiste :
« La ligne et sa définition », In « Art Press » n°54 (décembre)
Catalogue(s) raisonné(s)
*« The five years of Bernar Venet », Donald Karshan, New York Cultural Center & F. Dickinson Uni, New York, 1971
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Venet Bernar

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
De Chirico Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Venet Bernar
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Venet Bernar
ART CONCEPTUEL /1965-1980 / Sol Lewitt, Robert Barry, Mel Bochner, Ian Hamilton Finlay, Hanne Darboven, Ilya Kabakov, etc.
ECOLE DE NICE /1965-1975 / Yves Klein, Jean-Claude Farhi, etc.
timbre postal de Venet Bernar
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres

Affiche d'exposition Venet Bernar 
  Quelques notes de biographie . . .
"L’art n’est pas fait pour le plaisir, il est fait pour la connaissance." - Bernar Venet
Venet Bernar dans son atelier
Affiche / Bernar Venet dans son atelier


Toutes les affiches


Bernar Venet est né à Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes de Hautes Provence, France) en 1941. Il fait études à Nice et sa première exposition personnelle est organisée en 1964. En 1963, il peint des toiles noires de goudron car il estime que « le noir est le rejet du goût de la communication facile ». Venet compose des reliefs monochromes en carton. Il développe une amitié avec les tenants du Nouveau Réalisme (Arman, César, Hains et Villeglé), avec lesquels il participe à diverses expositions.

Il s’installe à New York en 1966. L’artiste réalise des oeuvres conceptuelles qui se réfèrent au langage et aux fonctions mathématiques. En 1967, Venet développe son travail conceptuel et réalise des oeuvres "non visuelles" sur bandes magnétiques.

Il désire, et effectue de 1970 à 1976, une pause dans son travail ; revenu à Paris, il enseigne à la Sorbonne, donne des conférences. Revenu à l’art en 1976, il présente toiles et sculptures sur le thème de la ligne. Il réalise en 1979, ses premières sculptures d’Arcs et d’Angles et met en place, en 1983, la « structure de base de ses lignes indéterminées ». Son succès est mondial ; il reçoit de nombreuses commandes publiques et installera ses sculptures monumentales au coeur de nombreuses villes qui accueilleront son travail (Cologne, Genève, Nice, etc.).














Il commence, en 1991, la série des reliefs composés de flèches, directions arbitraires et simultanées. En 2000, Bernar Venet crée des « peintures murales » ; ces équations mathématiques empruntées à des ouvrages scientifiques sont tracées en noir sur des fonds uniformes de couleurs vives, parfois associés à une figure. Par ces « signes », l’artiste exprime le désir de « se tenir à distance du champ convenu des arts plastiques ».















En 2003, ses Arcs sont installés dans le jardin des Tuileries (Paris).
Bernar Venet vit et travaille à New York et dans le sud de la France. Rebuté par les conventions qu’il dit « ressassées » de l’art français, fasciné par le formalisme américain et, surtout, Marcel Duchamp, il s’est imposé, à partir de 1970, comme l’un des chefs de file de l’art conceptuel.