En mémoire . . .
Portrait de Nemours Aurélie
"S’il y a un seul mot de référence pour un artiste, c'est le mot liberté."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Nemours », R. W. Gassen et autres, Quadrat Albers Museum, Bottrop
« 38 peintures à la gouache et au vinyle », S. Lemoine, Ed. Von Bartha, Bâle
« A. Nemours », Cat., M. Bonet et autres, IVAM, Valence, Espagne
« Nemours-Percussif », S. Lemoine et autres, M. des beaux-Arts de Rennes, 1999
A lire de l'artiste :
« A. Nemours, écrits », O. Biec Morello et autres, RMN, Paris, 1999
Catalogue(s) raisonné(s)
Estampes », Pascale Chauvineau, RMN (Paris) et Musée de la Cohue (Vannes), 2001
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Nemours Aurélie

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Chagall Marc
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Nemours Aurélie
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Nemours Aurélie
REALITES NOUVELLES /1946-1956 / Etienne Béothy, Marcelle Cahn, etc.
ART CINETIQUE et OP'ART (OPTICAL ART) /1955-1968 / Jesus Rafael Soto, Nicolas Schöffer (Art cybernétique), Larry Poons, Bridget Riley, etc.
timbre postal de Nemours Aurélie
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Nemours Aurélie 
  Quelques notes de biographie . . .
"L'art est peut-être une des voies humaines les plus nobles. Une voie dans laquelle on peut essayer de dire l'espoir, le progrès, la marche sans fin de l'homme sur la terre. Le seul vrai et unique programme : le fait que l'homme doive marcher". Aurélie Nemours
Nemours Aurélie dans son atelier
Affiche / Aurélie Nemours


Toutes les affiches



Née en 1910 à Paris, Aurélie Nemours s’inscrit à l’Ecole du Louvre en 1929 pour un cycle de 3 ans. De 1937 à 1940, elle sera élève de l’atelier de publicité et d’arts appliqués Paul Colin, atelier essentiellement voué au dessin, à l’affiche et au décor de théâtre. Au sortir de la guerre, elle suivra jusqu’en 1945 les cours de l’Académie d’André Lhote. Aurélie Nemours écrit alors des poèmes (publié en 1950), activité qu’elle poursuivra parallèlement à son travail de peinture.


En 1949, elle s’inscrit à l’Atelier ouvert de Fernand Léger. Elle commence à peindre à partir de 1949 et participe rapidement à des expositions de groupes. Aussitôt, sa peinture est non-figurative. Sa première exposition personnelle est organisée à la Galerie Colette Allendy (1953) ; à cette occasion, l’artiste se lie d’amitié avec Michel Seuphor. Nemours participe un temps aux manifestations du groupe « Espace » fondé en 1951 par Félix Del Marle, puis au groupe « Mesure », ces deux groupes étant une émanation des « Réalités Nouvelles ». L’artiste expose dans les Salons parisiens (Réalités Nouvelles, Comparaisons, Salon d’Art sacré, Salon d’Automne, Salon des Grands et Jeunes d’Aujourd’hui). L’artiste participe également activement à des Salons internationaux. Au fil des ans, de très nombreuses expositions consacreront son art, en France et à l’étranger.














En 1994, Aurélie Nemours recevra la Grand Prix National de Peinture. L’œuvre d’Aurélie Nemours peut être subdivisé en périodes. C’est à partir de l’exposition de 1953 (Galerie Allendy, Paris) que l’artiste a limité, presque sans exception, la structure de toutes ses œuvres aux seules verticales et horizontales, ce qui constituera la caractéristique de l’ensemble de son œuvre. Carrés. Rectangles. Juxtapositions complexes. Colorations et contrastes. Nemours souhaite « installer le vide », selon ses propres mots. L’aboutissement de ce travail de rigueur, ira vers une ascèse limitée aux carrés et rectangles noirs ou gris, travail de l’espace et de la matière.














Aurélie Nemours nous a quitté en 2005 à Paris.