Background Image

André Marfaing

"Je cherche à construire un monde sans référence avec la nature extérieure."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

André Marfaing est né à Toulouse (Haute-Garonne) en 1925. Après des études de droit et quelques années d’activité professionnelle en ce domaine, le jeune homme commence à peindre en autodidacte. Il suit des cours de sculpture et de peinture à Toulouse, puis, en 1949, part de sa ville natale pour s’installer dans les environs de Paris (Meudon, Vanves).
Au fil des années et des hasards, il rencontre Fernand Léger, Estève, Manessier, Bissière, Schneider, Soulages et bien d’autres artistes encore, poètes et écrivains. Jusqu’en 1953, sa peinture est figurative : les sujets sont alors traditionnels, nature et objet, toutefois traités de manières plus suggestives que descriptives. Il se marie en 1953, et le couple s’installe à Paris. Dès le début des années 50, André Marfaing va participer aux Salons traditionnels parisiens : Salon des Jeunes Peintres, des Surindépendants, Salon comparaisons, Salon de Mai, puis, à partir de 1954 et régulièrement, au Salon des Réalités Nouvelles.
Tout au long de sa carrière artistique, Marfaing participera à des manifestations collectives nationales et internationales ; nombre de celles-ci ont pour sujet la gravure. C’est vers le milieu des années 50 que Marfaing évolue définitivement vers une abstraction apparentée à l’abstraction lyrique, énergiquement gestuelle et, dans un premier temps, très matiériste.
La première exposition personnelle de l’artiste se tiendra à la Galerie Claude Bernard (Paris) en 1958. Marfaing exposera désormais régulièrement son travail, en France et à l’étranger : peintures, collages, lavis, oeuvres sur papier, gravures, lithographies, illustrations, livres illustrés. Progressivement, l’artiste ne va plus utiliser que le noir. « Le noir est pour moi le moyen d’expression le plus naturel », dit-il.
L’art d’André Marfaing est profond, l'artiste s’interroge, explore sans cesse le conflit entre l’ombre et la lumière, entre le vide et le plein, entre le rien et l’être ; il s’agit d’un art de la spiritualité. Après la disparition de l’artiste, en 1987, en son hommage, la Galerie Ariel présenta un ensemble de grands formats, la Galerie Clivages ses peintures récentes, la Galerie Erval les lavis et la Galerie Biren les gravures. Le Salon des Réalités Nouvelles lui rendit également hommage en exposant six peintures de l’artiste, six toiles que l’artiste avait peint pour ses participations au Salon. André Marfaing resta toujours attaché à une conception radicale de l’abstraction. Ses dernières oeuvres iront vers le dépouillement, oeuvres dans lesquelles l’artiste atteint cet équilibre où la tension du trait répond à l’écriture stable des volumes.

« J’aime un monde des valeurs, un monde où règnent le silence et la lumière ». André Marfaing.

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Hommage à Marfaing », Ed. Galeries Ariel, Biren, Clivages et Erval, 1987
  • « Marfaing », Ed. Musée d’Art Moderne, Toulouse, 1990
  • « Marfaing », Pierre Cabanne, Ed. de l’Amateur, 1991
  • « Les toiles entre 1952 et 1970 », S. Rosset-Culleron, Ed. A.N.R.T., Lille, 2000
A lire de l'artiste :
  • « Notes et croquis », Ed. Galerie Ariel, 1966
Site internet :
Aucun site internet dédié à cet artiste.

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ REALITES NOUVELLES / 1946-1956 / Etienne Béothy, Marcelle Cahn, etc.
+ ART LYRIQUE ou INFORMEL, TACHISME / 1950-1960 / Jackson Pollock, Emil Schumacher, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir