Background Image

André Derain

"S’exprimer suppose toute une série d’analyses préalables sur le moyen d’expression."

Pic

Pic

Quelques notes de biographie

André Derain est né à Chatou, près de Paris, en 1880. Il apprend la peinture avec le peintre Jacomin et fréquente l’Académie Camillo (Paris, 1898). En 1900, il se lie avec Maurice de Vlaminck et les deux amis prennent un atelier commun dans l’île de Chatou. Il peint alors des paysages réalistes. Les deux hommes travaillent ensemble.
En 1904, Derain peint des toiles aux couleurs pures avec le désir d’affranchir sa toile de tout contact conventionnel et limitatif. En 1905, il expose au Salon des Indépendants, puis au Salon d’automne, dans la salle dite « la cage aux fauves ». André Derain devient l’un des chefs de file du fauvisme. Ses thèmes sont le paysage, le portrait, l’autoportrait. Cette même année, le marchand Ambroise Vollard lui achète le contenu entier de son atelier.
Derain séjourne à Collioure avec Henri Matisse, et y découvre une nouvelle conception de la lumière, appliquant à sa toile une multiplicité de petites touches de couleurs vives. A partir de 1907, Derain simplifie et géométrise ses formes, appose des couleurs plus neutres, cherchant à effectuer une synthèse entre classicisme et modernité.
Derain est mobilisé pour la guerre en 1914 ; il participera aux combats sur la Somme, puis à Verdun. Sa première exposition personnelle est organisée pendant la guerre, en 1916.
En 1919, Derain réalisera décors et costumes pour des ballets. Dans l’entre-deux-guerres, André Derain produira une peinture plus réaliste, classique, en référence aux maîtres anciens ; il est toujours attaché à ses grands thèmes (nus, portraits, paysages), mais réalise également des compositions de personnages ou des bouquets de fleurs.
Pendant la seconde guerre mondiale, il fait partie d’un voyage d’artistes français en Allemagne (1941) ; bien qu’il ait refusé toutes commandes ou achats allemands, ce voyage lui fera connaître une période de rejet populaire dans l’après-guerre.
Il mènera parallèlement à son oeuvre peint, un travail d’illustration d’ouvrages (Apollinaire, Rabelais, etc.), ainsi qu’une oeuvre graphique.
André Derain est mort à Garches, près de Paris, en 1954.

"C'est le premier peintre que je rencontre qui soit très musicien ; il sent la musique étonnamment." - Pierre Cabanne

  • ALERTE ARTISTE

    Vous souhaitez être informé des nouvelles oeuvres en stock pour cet artiste ? Saisissez votre adresse email pour déposer une alerte

Les artistes s'affichent

L'art et les artistes s'affichent : manifestes, galeries, musées, expositions personnelles ou collectives. Sur les murs ou dans les vitrines, sages ou rebelles, les affiches préviennent, argumentent, montrent. Certaines ont été composées spécialement par un artiste pour tel ou tel événement, d'autres austères n'ont que la lettre.

Quelques unes ont été créées en technique lithographique, la plupart sont de simples reproductions offset. Nombreux sont ceux qui aiment à collectionner ces rectangles d'art, papier brillant ou papier mat, monochromes ou en jeux de couleurs, de beaucoup de mots ou presque muettes.

Nous sommes heureux aussi de pouvoir saluer, par le biais de cette rubrique, des galeries mythiques comme celles de Denise René, Louis Carré, Claude Bernard, Berheim Jeune, Maeght, Pierre Loeb et d'autres encore.

Pic

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
*« A. Derain, l’oeuvre sculpté », 1ere partie, Pierre Cailler, Ed. P. Cailler, Lausanne, 1965 *« L’oeuvre gravé et lithographié de A. Derain », E. Gilbert, Université de Paris IV, 1981 *« A. Derain, l’oeuvre peint », 2 Vol., M. Kellermann, Ed. Galerie Schmit, 1992 Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
« Eloge de Derain », M. Sandoz, Bruker, 1959
« A. Derain », N. Katilina, Aurora, 1976
« Derain », G. Diehl, Flammarion, 1991
« André Derain, le peintre du trouble moderne », MAM de la Ville de Paris, 1994

A lire de l'artiste :
« Lettres à Vlaminck », Flammarion, Paris, 1955

Site internet :
www.artcyclopedia.com/artists/derain

En savoir plus :


Mouvements de l'art

+ FAUVISME / 1902-1907 / Charles Camoin, Auguste Chabaud, etc.
Tous les mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier

Voir et découvrir