En mémoire . . .
Portrait de Ozenfant Amédée
"J'appelle Art tout ce qui soulage de la vie réelle en nous portant à l'élévation."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Ozenfant and Purism : the evolution of a style 1915-1930 » Ball UMI Press 1981
« Amédée Ozenfant », Musée Antoine Lécuyer, Saint-Quentin, 1985
« Ozenfant : regard sur la modernité », La Malmaison, Cannes, 1997
In « L'esprit Nouveau : purism in Paris 1918-1925 », C.S. Eliel, Abrams, NY 2001
A lire de l'artiste :
« Art », Jean Budry et Cie, Paris, 1928
Catalogue(s) raisonné(s)
Catalogue raisonné en préparation
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Ozenfant Amédée

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandrine Richard
Coup de coeur
De Chirico Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Ozenfant Amédée
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Ozenfant Amédée
PURISME /1920-1927 / Marcelle Cahn, Otto Gustav Carlsund, etc.
ABSTRACTION-CREATION /1931-1938 / Etienne Béothy, Barbara Hepworth, Frantisek Kupka, Piet Mondrian, Sophie Taeuber-Arp, Georges Vantongerloo, etc.
REALISME MAGIQUE /1935-1980 / Pierre Roy, Albert Carel Willink, Grant Wood, etc.
timbre postal de Ozenfant Amédée
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres
Affiche d'exposition Ozenfant Amédée 
  Quelques notes de biographie . . .
Dès son origine, j'avais refusé de limiter le purisme à une esthétique : je voulais que ce soit non pas une façon de faire mais une façon de penser et de sentir, en somme une philosophie, un esprit : un Esprit nouveau. Amédée Ozenfant
Ozenfant Amédée dans son atelier
Affiche / Ozenfant dans son atelier


Toutes les affiches


Né dans le nord de la France en 1886, Amédée Ozenfant apprend le dessin à l’école municipale Quentin-La Tour à Saint Quentin, sa ville natale. Il s’installe à Paris en 1907, travaille dans un cabinet d’architecte et fréquente l’Académie de la Palette. Il expose au Salon d’Automne en 1910.

De 1909 à 1913, il fait de nombreux voyages (Russie, Italie, Belgique, Hollande, etc.). Réformé pour la première guerre mondiale, il fonde la revue « Elan » afin de créer un lien entre les artistes mobilisés et ceux, comme lui, qui ne participeront pas à la guerre. Pendant cette période, sa manière est cubiste, puis futuriste et abstraite. Il veut dépasser ces stades et entame des recherches « pour un art plus pur ».

En 1917, Ozenfant rencontre l’architecte et peintre Charles-Edouard Jeanneret (Le Corbusier). La Galerie Thomas (Paris) organise la première exposition puriste en 1917. En 1918, il publie, avec Le Corbusier, le manifeste du Purisme : « Après le Cubisme ». Ozenfant sera cofondateur, en 1920, de la revue « L’Esprit nouveau », revue du mouvement puriste.














En 1924, il ouvre avec Fernand Léger un atelier à Paris, atelier auquel participeront Alexandra Exter et Marie Laurencin. De 1925 à 1929, Ozenfant enseigne à l’Académie Moderne de Paris. Il commence à se détacher du purisme. Sa première exposition personnelle est organisée en 1928. L’artiste fonde des Académies d’Art à son nom, en 1932 à Paris, puis en 1936 à Londres.














Comme nombre d’artistes, il émigre aux Etats-Unis au seuil de la seconde guerre mondiale et fonde à New York l’Ozenfant School of Fine Arts. Ozenfant prendra la nationalité américaine en 1944, qu’il abandonnera en 1955, de retour en France. Il peint alors des vues de ciels et d’architectures très épurées. Ozenfant publiera de nombreux livres sur l’art et sur les théories de l’art qui feront autorité.

Il ouvrira un dernier Atelier à Cannes, ville où il meurt en 1966.