En mémoire . . .
Portrait de Katz Alex
"Je préfère la superficialité . . . . à la sérieuse avant-garde, . . ."
  Notes de biographie              
Piste bibliographique
A lire sur l'artiste :
« Alex Katz », Ann Beattie, Harry N. Abrams, New York, 1987
« Alex Katz », I. Sandler, Abrams, New York, 1991
« Alex Katz, 25 years of painting », Cornerhouse, London, 1998
« Alex Katz », Cat. d’expo., S. Alpers, Pace Wildenstein, New York, 2001
A lire de l'artiste :
« Selfportraits of Alex Katz », J.W. Coffey, Museum of Art, Raleigh, 1990
Catalogue(s) raisonné(s)
* "Alex Katz - Print 1947-2011", collectif, Ed. Hatje Cantz, Ostfildern, et Albertina, Vienne, 2011
Site web
Oeuvre déjà vendue par la galerie

Estampe, lithographie, gravure, Katz Alex

Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Dominique Bonneval
Coup de coeur
Morandi Giorgio
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :






Katz Alex
Quelques notes de biographie ...

estampe, lithographie, gravure, dessin, livre illustré
estampes, lithographies, gravures, dessins, livres illustrés
signature manuscrite de Katz Alex
POP-ART /1955-1970 / Andy Warhol, Keith Haring, Tom Wesselmann, etc.
timbre postal de Katz Alex
Etude de timbre / MC
Voir tous les timbres

Affiche d'exposition Katz Alex 
  Quelques notes de biographie . . .
"Pierre Bonnard a rendu la lumière puissante par-dessus tout. J'aime ses peintures où rien n'arrive." - Alex Katz
Katz Alex dans son atelier
Affiche d'exposition / Alex Katz


Toutes les affiches


Alex Katz est né à New York en 1927. Il fait des études d’art à la Cooper Union de New York (1946-1949), puis à la Skowhegan School of Painting and Sculpture dans la Maine. Sa première exposition personnelle sera organisée en 1954. On le considère alors comme l’un des précurseurs du Pop Art. Dès cette époque, Alex Katz se distingue des expressionnistes abstraits en produisant une peinture figurative dans de très grands formats. La fragmentation ou la répétition de ses motifs, le rapproche de peintres comme Rauschenberg ou Warhol.














L’artiste peint essentiellement des portraits d’après modèle. Il réalise d’abord une esquisse sur le motif, puis la retravaille avant de l’agrandir sur la toile. Il réalise des portraits de l’intelligentsia new-yorkaise ou se met en scène dans des autoportraits. Il peint, sans interpréter, la séduction du sujet, ses inquiétudes, l’expression mystérieuse des regards. Ses personnages se détachent souvent sur des fonds à la fois abstraits et très colorés. Alex Katz est sensible à la mode, aux détails de la mode (coiffures, vêtements, signes, etc.), comme il l’est aux symboles de son époque. L’artiste peint également des paysages, des fleurs et des marines. Il collaborera à différents spectacles du chorégraphe Paul Taylor.














Au début des années 70, son art sera coopté à la fois par le public et la critique qui admirent sans réserve ses compositions nettes articulées de couleurs brillantes posées en aplat, surfaces polies, et se sont laissés séduire par les multiples significations possibles dissimulées dans ces images. Dans les années 80, Katz synthétise, avec ironie, la joie de vivre d'une décennie marquée par le loisir et par l'insouciance.
Alex Katz vit et travaille à New York.