Background Image

Mouvements de l'art

Image Image Image Image

REALISME SOCIAL

1920-1950

Le réalisme social s’est exprimé d’une manière ou d’une autre au fil des siècles, dans des pays différents, à travers une impressionnante diversité de formes, de mondes picturaux ou de buts à atteindre. Ainsi, l’on doit ranger sous ce nom générique, des peintres tels que Gustave Courbet, Honoré Daumier ou Jean François Millet. En Belgique, par exemple, Pierre Paulus, Louis Martin et, surtout, Constantin Meunier font partie de cette mouvance. Des crises successives affectent l’économie capitaliste au début du XXème siècle. En 1929, le krach boursier de New York entraîne rapidement une crise mondiale sans précédent. Partout, le chômage se répand et l’universalité des échanges est brutalement interrompue. Les peintres cités ici pressentent l’ampleur démesurée des conséquences. Ils éprouvent le besoin de rendre leurs messages socialement plus expressifs, voulant réagir aussi contre ceux qui réduisent leur engagement personnel ou ceux qui vont jusqu’à engager leur talent au soutien du fascisme italien ou allemand. A travers l’être humain, les artistes suggèrent une intériorisation des bouleversements de la civilisation, s’appliquant parfois à devenir les témoins de la misère et de la dureté des conditions sociales. Retournant pour certains à la figuration, leur style est souvent sobre mais expressif, dans l’esprit du Réalisme synthétique. Il faut remarquer cependant que même dans cette forme d’art, réputée donc plus sociale, le fossé culturel demeure.

Artistes hors galerie : André Fougeron, Otto Griebel, Amédée de la Patellière, etc.

Artistes en galerie : , , , , , , , , , , .

Pic

LES MOUVEMENTS DE L'ART DU XXème siècle

Chronologie

Pic