Background Image

Wifredo Lam

Je ne suis pas un peintre, je pense à trop de choses.

Image Image Image Image

Wifredo Lam est né en 1902 à Sagua la Grande (Cuba). Il est le fils de Yam Lam, un émigrant chinois qui lui donne naissance à 84 ans, et de Ana-Serafina, métisse cubaine. Il fait des études de droit avant de quitter son île en 1923 pour l’Espagne. Wifredo Lam sait qu’il ne pourra être que créateur, peintre ou poète, aussi il s’inscrit . . . . .

19 oeuvre(s) actuellement disponible(s)

Artistes...
Sérigraphie
Soeur de la gazelle
Lithographie
Innocence
Lithographie
Canaïma
Lithographie
Laissez-moi...
Lithographie
Montée des sèves
Lithographie
Démons familiers
Lithographie
Elle, casquée
Lithographie
Clairière
Lithographie
Sans titre VII
Lithographie
DLM n°52
Revue Maeght
Images, Planche IX
Lithographie
Sans titre
Sérigraphie
Suite Prisunic
Lithographie
Acide doux
Lithographie
Eloge rupestre de...
Lithographie
Phases
Lithographie
Sans titre III
Lithographie
Croiseur noir II
Gravure

Catalogue(s) raisonné(s)

Catalogue(s) raisonné(s)
Tous les catalogues raisonnés

Piste bibliographique & autres

A lire sur l'artiste :
  • « Wifredo Lam », M. Leiris, Abrams, New York, et Fratelli Fabbri, Milan, 1970
  • « Wifredo Lam », MAM de la Ville de Paris, 1982
  • « Wifredo Lam », Max-Paul Fouchet, Poligrafa, Barcelone, Albin Michel, 1983
  • « W. Lam, les années cubaines », Maison de l’Amérique latine, Paris, 1989
A lire de l'artiste :
  • « Premier bilan de l’Art actuel, 1937-1953 », in Positions, Soleil Noir, 1953
Site internet :
www.artcyclopedia.com/artists/lam

En savoir plus :


Mouvements de l'art

Voir & découvrir

Au-delà des oeuvres actuellement en stock, il m’a semblé utile de vous donner à voir ou à connaître d’autres oeuvres de l'artiste. Ces pièces, vendues ou retirées de la vente, ont été dans le stock de la galerie dans un passé récent.

Cette rubrique vous permettra de mettre une image sur un titre ou l’inverse, ou tout simplement d’en découvrir un peu plus sur l’oeuvre de l'artiste. Quelle que soit la raison, pour le plaisir des yeux ! Michelle Champetier