1 Lithographie originale signée Dix Otto, Estampes, Selbst als Totenkopf
Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Penalba Alicia
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :







Dix Otto
Le peintre et graveur Otto Dix, maître de l'expressionnisme allemand, est né à Untermhaus, près de Géra, en 1891. De 1905 à 1909, il prend des cours de dessin et de peinture à Géra, mais ses professeurs ne voient pas pour lui d'avenir artistique. De 1909 à 1914, grâce à une bourse, il étudie à l’École des arts appliqués de Dresde. Il s'essai au futurisme, au cubisme et au dadaïsme. En 1912, une exposition Van Gogh, à Dresde, est pour lui une véritable révélation. En 1914, Otto Dix  est élève de l'Ecole des Beaux-arts de Düsseldorf, quand éclate la Première Guerre mondiale ; il a 24 ans et se porte volontaire comme artilleur, effectuant plusieurs missions en France (notamment dans la Somme et en Champagne). Il en ressort profondément bouleversé et choqué par les horreurs qu'il a vues, notamment dans les tranchées : la guerre n'en finira pas de le poursuivre dans son inspiration artistique. Il adhère au mouvement satirique et réaliste de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit ou Verismus), mouvement symbole d'une critique violente de la société allemande. Il réalise entre 1920 et 1924, sous l'influence de Grosz, une œuvre dans laquelle il prône son anti militarisme, sa haine de la guerre dans un style pathétique et violent. En 1927, Otto Dix devient professeur et enseigne l'art à l'université de Dresde, mais, en 1933, lorsque les nazis prennent le pouvoir les artistes tenant de l'art moderne sont persécutés. Il est ainsi renvoyé de son poste d'enseignant et fuit vers le Sud de l'Allemagne vers le lac de Constance, commençant une « émigration intérieure ». Comme George Grosz, Otto Dix est classé parmi les artistes de l'« art dégénéré » (Entartete Kunst), et nombre de ses tableaux sont brûlés ou détruits par le pouvoir. De nombreux artistes quittent l'Allemagne, mais Otto Dix choisit de rester et de modifier son style. En 1938, accusé de complicité dans l'attentat de Munich contre la vie d'Hitler, il est arrêté par la Gestapo, mais sera finalement libéré. De 1944 à 1945, enrôlé de force dans la Volkssturm, il sert sur le front occidental ; il est envoyé en Alsace où il est fait prisonnier par les Français et ne pourra revenir en Allemagne qu'en 1946. A la fin de sa vie, il ne s'intéressera pas aux nouveaux mouvements qui apparaissent en Allemagne,  mais reçoit de nombreuses récompenses internationales. Depuis les années 1970, la renommée d'Otto Dix a largement dépassé les frontières de son pays. Des rétrospectives à Milan, Paris, Madrid ont permis au public international de reconnaître en lui l'un des artistes les plus singuliers du XXé siècle. Otto Dix est mort en 1969 à Singen, près du lac de Constance. Il avait 78 ans.





Voir "A la mémoire de ..."
Timbre (voir tous les timbres)

EXPRESSIONNISME /1900-1932 / Cuno Amiet, Auguste Chabaud, Ernst Ludwig Kirchner, Otto Mueller, Emil Nolde, Egon Schiele, Chaïm Soutine, etc.


Désolé actuellement aucune oeuvre n'est disponible pour cet artiste.

découvrir d'autres oeuvres de l'artiste

  Selbst als Totenkopf
circa 1968
Lithographie originale, signée au crayon par l'artiste, extraite de l'ouvrage "Vingt-deux poèmes" de Jean Cassou. Edition Erker, St-Gallen.


Au total 150 épreuves signées

XIX/XXXV

Rives

22 x 27 cm

28 x 38 cm

Karsch n° 321a

Très bon

800 euros
 autres devises
 mesures en inches
 
obtenir des informations sur cette oeuvre
conditions de vente
 


 
découvrir d'autres oeuvres de l'artiste

Vous pouvez depuis cette page, obtenir un complément d'information sur cette oeuvre. N'hésitez pas si vous le souhaitez à vous rendre à la rubrique contact, à connaître en détail les conditions de vente de ma galerie. M.C.







Galerie Michelle Champetier - 52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45) - Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com